Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reprise du SM Caen : le préparateur physique Baptiste Hamid s'attaque à un défi inédit

Après 14 semaines d'interruption liées à la Pandémie, les joueurs du SM Caen se retrouvent ce lundi 22 juin pour la préparation de la prochaine saison. Le préparateur physique Baptiste Hamid va devoir s'adapter à cette situation inédite aux formes de défi professionnel.

Baptiste Hamid (au second plan) surveillant une séance à son arrivée au SM Caen en octobre dernier
Baptiste Hamid (au second plan) surveillant une séance à son arrivée au SM Caen en octobre dernier © Radio France - Olivier Duc

Arrivé au SM Caen en octobre dernier avec Pascal Dupraz, Baptiste Hamid est le préparateur physique du club de football normand. Il attend avec impatience la reprise de l'entraînement ce lundi 22 juin.

"On est très impatient de retrouver les joueurs et très heureux de retrouver les terrains. Et puis c'est un nouveau challenge pour tous les clubs et pour tous les préparateurs physiques d'avoir à réfléchir pour que les joueurs soient capables de répondre à une intensité de match :  comment faire une planification, quel contenu, la progressivité, quelle charge... C'est un challenge intéressant."

C'est un nouveau challenge pour tous les clubs et pour tous les préparateurs physiques

Le confinement a stoppé net son travail en cours de saison après un déplacement sans match à Valenciennes (le 13 mars). Les joueurs ont poursuivi les entraînements mais séparés les uns des autres.

"Je n'ai pas vu les joueurs depuis 14 semaines, décompte Baptiste Hamid. On a les joueurs mais via nos programmes individualisés et des visioconférences. Ils ont eu des programmes personnalisés avec des cycles de travail et de régénération pour les retrouver à la reprise ce lundi 22 juin avec un minimum de déconditionnement.

La partie athlétique ne pourra jamais compenser un entraînement spécifique football (..) On ne peut pas faire tout seul un circuit de passes.

Mais la partie athlétique ne pourra jamais compenser un entraînement spécifique football parce qu'il y a des données -prises d'information, gestion du  collectif - qui n'existent pas quand on fait un travail de renforcement en individuel. 

On ne peut pas faire tout seul un circuit de passes. L'intensité d'une passe courte appuyée ou d'une passe longue. Il faut re-proposer ces paramètres-là au corps et aux muscles."

Baptiste Hamid et le staff caennais vont donc devoir s'adapter à une situation inédite et cet arrêt hors-norme.

Le préparateur physique du Stade Malherbe a pu bénéficier des premiers retours dans les championnats qui ont déjà repris.

"J'ai eu des confrères notamment dans le championnat anglais.  J'ai échangé avec eux pour savoir comment ils avaient procédé mais ils ont eu des règles sanitaires à respecter et puis un peu du jour au lendemain on leur a dit "ça y'est on peut jouer, vous pouvez faire des oppositions et des jeux réduits." Ils n'ont pas eu la progressivité que nous allons peut-être avoir."

Il y a une gestion des flux et des règles à respecter. Par exemple un travail de duel ne pourra pas être mis en place. 

La reprise va donc se faire par petits groupes, avec une charge de travail progressive et un contenu des séances mis en place en fonction du nombre de joueurs.

"Il y a une gestion des flux et des règles à respecter, détaille parmi les contraintes Baptiste Hamid. Par exemple un travail de duel ne pourra pas être mis en place. De toute façon cela ne va pas arriver tout de suite. Au début on sera sur un travail de circuit de passes et du travail de reprise athlétique."

Le maître-mot sera la progressivité même si les joueurs retrouveront des doubles-séances dès la première semaine.

On a vu dans les championnats qui ont repris que des blessures notamment musculaires sont présentes. C'est un des axes où on va devoir être attentif.

"On a vu dans les championnats qui ont repris que des blessures notamment musculaires sont présentes. C'est un des axes où on va devoir être attentif sur toutes les problématiques de lésions et de blessures.

Peut-être que des joueurs vont arriver avec un bon  état athlétique et d'autres non. Dans ce cas-là, c'est sûr que pour le joueur qui arrivera dans cet état moindre, la reprise va être beaucoup plus difficile pour lui."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu