Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Football

Fabien Mercadal avant PSG- SM Caen : "Etre capable de les regarder dans les yeux"

vendredi 10 août 2018 à 15:06 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le SM Caen débute le championnat à Paris ce dimanche face au PSG. Le nouvel entraîneur caennais Fabien Mercadal pense qu'affronter le champion de France en titre est le meilleur moyen de se jauger.

Fabien Mercadal lors de sa présentation à la presse
Fabien Mercadal lors de sa présentation à la presse © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Ce match face au PSG sera votre premier match en tant qu'entraîneur de Ligue 1. Ce sera un moment particulier pour vous?

Je vais vous décevoir mais je pense à l'équipe, vraiment. Qu'est-ce qu'on va pouvoir proposer sur ce match-là? Où on en est? Je ne pense qu'à cela. Je ne pense pas à mon cas personnel. J'ai envie de voir une équipe qui puisse exister face au PSG.

Est-ce que vous l'abordez de la même manière que l'an dernier pour votre premier match en Ligue 2?

Oui, Je l'aborde même de la même manière que mon premier match que j'ai coaché en CFA avec un petit peu de pression mais beaucoup d'envie. C'est la même chose parce que ton équipe est toujours l'équipe la plus importante au Monde. Aujourd'hui, Caen est pour moi la plus importante au monde comme le Paris FC l'était l'an dernier.

Vous serez suspendu. Vous regarderez le match des tribunes. Comment allez-vous vous organiser?

Le match est préparé avant. Les interventions avant le match et à la mi-temps, ça c'est fait. J'ai évidemment droit de le faire. On parle d'une seule voix avec ce staff. Pour les changements, on les prendra ensemble parce qu'on ne sera pas loin et que tout est anticipé. Un regard suffit parfois. Il n'y a pas de problèmes sur les coachings, il faudra être concentré sur ce qu'on va mettre en place sur le terrain. C'est tout.

Est-ce mieux d'affronter le PSG aux extrémités du championnat? Cela avait plutôt bien réussi au SM Caen les deux dernières saisons de finir le championnat contre Paris. Ils ne sont peut-être pas encore rodés?

Ils ne sont pas rodés mais ils ont gagné quatre à zéro contre Monaco. Après, je ne sais pas. Je m'occupe de mon équipe. On ne peut pas interpréter ce qui peut se passer à Paris parce qu'il y a évidemment une préparation qu'ils ont mis en place, des joueurs qui sont rentrés tardivement. Est-ce qu'ils seront alignés? On ne s'intéresse pas à cela parce qu'on ne peut pas le maîtriser. On tente déjà de maîtriser ce que nous pourrons tenter de mettre en place sur le terrain. D'avoir une lecture de l'adversaire, c'est toujours compliqué sur la première journée d'autant plus Paris avec ces retours tardifs de sélection. Et en plus ils ont un nouvel entraîneur.

Est-ce que vous avez cherché à désacraliser l'événement auprès de votre groupe?

Bien sûr. J'ai énormément de respect pour ce que fait le club de Paris. On est dans un autre monde. C'est un niveau mondial. Nous, nous sommes dans notre championnat mais il faut que l'on soit capable dimanche de les regarder les yeux dans les yeux. J'ai aimé le match des Herbiers l'an dernier en Coupe et ils les ont regardé les yeux dans les yeux. Il faudra qu'on les regarde de la même façon.

N'est-ce pas une chance de commencer par le PSG?

Moi, je le vois comme cela. c'est ce que j'ai dit aux joueurs. c'est le moyen de se jauger : où on en est? Qu'est-ce que l'on vaut et le meilleur moyen de se jauger je trouve c'est de se jauger contre les meilleurs.