Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2021-2022 du SM Caen en Ligue 2

SM Caen - Arnaud Tanguy : "Il va falloir être intelligent dans le comportement"

Le SM Caen reçoit l'AC Ajaccio lors de la 2e journée de Ligue 2 ce samedi 29 août. Le club de football normand va devoir gérer le casse-tête du protocole sanitaire sans "empêcher les supporters d'encourager l'équipe" comme l'explique le directeur général de Malherbe, Arnaud Tanguy.

Le directeur du Stade Malherbe Caen Arnaud Tanguy dans le Stade d'Ornano
Le directeur du Stade Malherbe Caen Arnaud Tanguy dans le Stade d'Ornano © Radio France - Olivier Duc

Le SM Caen reçoit l'AC Ajaccio ce samedi 29 août pour son premier match de championnat à domicile depuis le 28 février et la réception de Grenoble (2-0).

Le club de football normand va devoir appliquer le protocole sanitaire lié au Covid-19.

"On a eu deux matchs amicaux (Face au Havre et Amiens) pour se jauger avec ses nouvelles règles et le nouveau protocole sanitaire, relève Arnaud Tanguy, le directeur général du SMC. Nous sommes prêts pour accueillir nos supporters, nos partenaires et nos abonnés. On a hâte évidemment de revivre de la compétition à d'Ornano."

Dans ce chiffre de 5000 personnes sont compris les joueurs, les prestataires... on sera donc autour de 4700 spectateurs en tant que tel.

L'une des plus fortes contraintes réside dans la limitation de l'accès au stade d'Ornano à 5000 personnes. Une décision difficile économiquement pour un club qui l'an passé comptait 7000 abonnés et en moyenne 10.200 spectateurs par rencontre. Le SM Caen a dû rapidement couper par exemple sa campagne d'abonnement.

"Déjà, cette saison on avait fermé la couronne haute du stade pour les abonnements. Les supporters se répartissent de manière assez équilibré sur la couronne basse. Dans ce chiffre de 5000 personnes sont compris les joueurs, les prestataires... on sera donc autour de 4700 spectateurs en tant que tel.

On a évidemment un manque à gagner qui peut s'élever à l'échelle d'une saison en millions. On parle de centaine de milliers d'euros à l'échelle d'un match.

C'est clair qu'il y a un manque à gagner pour tous les clubs de foot qui ont une jauge habituelle de spectateur au dessus de 5000. La billetterie représente en 10 et 15% du chiffre d'affaire des clubs. Le sponsoring représente autour des 25%.  On a évidemment un manque à gagner qui peut s'élever à l'échelle d'une saison en millions. On parle de centaine de milliers d'euros à l'échelle d'un match."

Parmi les mesures à faire respecter, les spectateurs devront rester assis pendant la rencontre, une disposition qui a fait réagir les supporters.

"De venir avec un masque, c'est déjà particulier. De rester assis, c'est encore plus particulier. On était à Clermont samedi dernier et on a vu que les groupes de supporters pouvaient quand même encourager leur équipe dans une certaine mesure. J'espère qu'on arrivera avec nos agents de sécurité, les discours avec les supporters et les autorités à vivre un bon moment pour tout le monde.

Il va falloir effectivement être intelligent dans le comportement, être vigilant sur la distanciation notamment et surtout ne pas empêcher nos supporters d'encourager l'équipe.

C'est assez paradoxal parce qu'on va vers les tribunes debout pour nos supporters. On a installé des barres pour pouvoir justement s'appuyer dans la tribune visiteurs. C'est là où cela devient complexe. C'est à dire qu'on a une volonté de retourner vers une tribune debout sur les parcages visiteurs et les zones de supporters et en même temps on dit de rester assis. Il va falloir effectivement être intelligent dans le comportement, être vigilant sur la distanciation notamment et surtout ne pas empêcher nos supporters d'encourager l'équipe."

Dans les textes, des possibilités de dérogation pour aller au delà de 5000 personnes dans le stade existent. La première demande formulée par le SM Caen a été refusée à le préfet du Calvados.

"On ne désespère pas d'avoir une jauge au delà de 5000 personnes avant l'échéance du 31 octobre ( Après quatre matchs à domicile). On refera la demande pour le prochain match face à Chambly. Maintenant, on sait aussi les responsabilités de chacun et aujourd'hui le Préfet est resté collé à la ligne de conduite que le gouvernement a fixé donc on aura une nouvelle discussion avec la préfecture après ce week-end."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess