Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

Le défenseur du SM Caen Romain Genevois espère retrouver la Ligue 1 en mars

samedi 26 janvier 2019 à 18:58 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

La causerie de la mi-temps donne la parole à Romain Genevois ce dimanche lors du match Montpellier - SM Caen (vers 15h45). Le défenseur caennais se remet de sa rupture totale de son tendon. Il espère pouvoir reprendre dès le mois de mars le championnat. Romain Genevois évoque aussi son avenir.

Romain Genevois espère rapidement retrouver le groupe aux entraînements
Romain Genevois espère rapidement retrouver le groupe aux entraînements © Radio France - Olivier Duc

caen

Face à Marseille, Romain Genevois a donné le coup d'envoi fictif de la rencontre. L'occasion de fouler à nouveau la pelouse de D'Ornano.

"Cela m'a fait effectivement plaisir de rentrer sur le terrain et c'est pour bientôt. La rééducation se passe bien. Je ne veux pas trop me projeter parce qu'il reste quelques semaines. J'espère retrouver le groupe dans trois semaines pour les entraînements et retrouver les chemins de Ligue 1 dès le mois de mars."

Le 22 septembre dernier, Romain Genevois a été victime d'une rupture de son tendon lors du match St Etienne - SM Caen au bout de 14 minutes, quasiment sans s'en rendre compte.

J'espère retrouver le groupe dans trois semaines pour les entraînements et retrouver les chemins de Ligue 1 dès le mois de mars

"Je ne l'ai pas vu venir. J'ai été surpris. Sur le moment, je ne savais pas trop ce que je m'étais fait. J'avais l'impression qu'on m'avait mis une semelle par derrière mais c'était seulement un impression parce que je savais qu'il n'y avait personne derrière moi. La sensation est tellement similaire que j'ai quand même eu un moment de doute (rire). 

En fait quand j'ai voulu me relever, j'ai senti que je ne pouvais pas. _Quand le kiné est rentré, je lui ai expliqué ce qu'il s'était passé et il a compris tout de suite_."

Romain Genevois va être rapidement opéré. Les progrès de la médecine associés à un nouveau protocole vont lui permettre de reprendre rapidement sa réathlétisation. Le défenseur du SM Caen a également voulu ne pas perdre de temps sur le chemin de sa convalescence.

"On me disait "t'es déjà là? Pars en vacances", tout ça (rire) . Je me suis fait opérer le lundi et dès le mercredi j'étais là en salle à travailler en muscu et tout pour ne pas perdre de temps. Et aujourd'hui je vois que mon travail paye."

Cette blessure intervient lors de sa dernière année de contrat, alors qu'il négociait une possible prolongation avec le SM Caen. 

J'avais émis le souhait de partir, ils m'avaient dit non

Elle intervient également après la frustration du mercato d'été où le club normand a décidé de recruter un nouveau défenseur central, le cantonnant dans un rôle de doublure. Romain Genevois n'a pas apprécié. Il l'avait fait savoir à l'époque.

"J'avais tout fait les deux premières saisons pour prétendre à un poste de titulaire parce que je revenais déjà d'une ancienne blessure (fracture du tibia). _Un coach comme Garande a reconnu et m'a félicité sur mon état d'esprit et sur mon abnégation_. Il a clairement dit à la fin que s'il y avait un joueur qu'il regrettait de ne pas faire jouer, c'était moi.  J'avais émis le souhait de partir, ils m'avaient dit non. 

C'est sûr que c'est bien d'avoir un joueur comme moi dans l'effectif, qui a un bon état d'esprit et qui malgré le fait qu'il ne joue pas beaucoup reste dans les clous et est capable de répondre présent. 

Quand je me mets à la place du club, c'est un luxe (rire) mais quand je me mets à ma place, je suis un compétiteur, j'ai envie de jouer et je suis capable encore d'être considéré comme un titulaire. 

J'ai envie de penser à moi et de trouver quelque chose qui me corresponde. Mais le club ne voulait pas me laisser partir. J'ai respecté ce choix-là."

Je suis blessé mais je ne suis pas à plaindre. Je fais le plus beau métier du monde et je compte bien le faire encore quelques années.

Sa blessure n'a pas stoppé les discussions sur sa prolongation de contrat. "Les dernières discussions n'ont pas été fructueuses mais j'ai aussi envie de me concentrer sur ma rééducation."

Aujourd'hui, Romain Genevois garde le sourire ("J'ai une aptitude à relativiser. Je suis père de famille. Ma femme et mes enfants vont bien. Il y a plus grave dans la vie") et espère revenir fort afin de s'offrir le maximum de choix pour la suite de sa carrière.

"Je suis blessé mais je ne suis pas à plaindre. Je fais le plus beau métier du monde et je compte bien le faire encore quelques années."

La Causerie de la mi-temps avec Romain Genevois

La causerie de la mi-temps : Romain Genevois, défenseur du SM Caen