Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du SM Caen en Ligue 2

La saison chaotique de la défense du SM Caen

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin

Face à Grenoble (1-3), le SM Caen a vu sa défense dépasser la barre des 40 buts encaissés (42) cette saison en Ligue 2. A sa décharge, la composition de sa ligne arrière n'a jamais été stable à l'exception des cinq premières journées.

Le SM Caen a aligné onze joueurs différents sur les postes de défenseurs depuis le début de la saison
Le SM Caen a aligné onze joueurs différents sur les postes de défenseurs depuis le début de la saison © Maxppp - Stéphane Geufroi

La défense du SM Caen n'est pas un modèle de stabilité cette saison en Ligue 2. A Grenoble, les quatre défenseurs retenus étaient alignés pour la première fois ensemble. Cette rotation des défenseurs est devenue la norme au fur et à mesure de l'avancement de la saison pour le club de football normand.

De la stabilité au renouvellement perpétuel

Lors des cinq premières journées, le quatuor Steeve Yago - Jonathan Riviérez - Anthony Weber - Yoël Armougom avait pourtant été reconduit à chaque fois. Les premiers grains de sable ont commencé à apparaître en raison du Covid (Anthony Weber, Steeve Yago et Yoël Armougom ont été touchés) ou des suspensions (Anthony Weber et Jonathan Rivierez).

Au coup du sort dont s'est plaint Pascal Dupraz se sont depuis ajoutés les choix sportifs. Depuis la fin de la phase aller, la modification  de la défense est devenue quasiment la norme.

Sur les quatorze dernières journées, la défense n'a été reconduite qu'une seule fois d'un match à l'autre (Déplacement à Guingamp et réception de Niort).

Dix-huit combinaisons testées

L'association dans l'axe du Jeune Brahim Traoré (17 ans) et de l'expérimenté Jonathan Rivierez (31 ans) à Grenoble est la dernière des dix-huit défenses caennaises alignées cette saison.

En tout onze joueurs ont été testés sur la saison sur la ligne arrière (Hugo Vandermersch, Yoël Armougom, Steeve Yago, Adama Mbengue, Aloys Fouda, Alexis Beka Beka,  Prince Oniangué, Jason Ngouabi, Jonathan Rivierez, Brahim Traoré et Anthony Weber) voire même quatorze pour ceux qui ont joué également le rôle des pistons quand le SM Caen s'est essayé à une défense à trois (Anthony Gonçalvès, Kelian Nsona et Aliou Traoré)

Un bloc défensif de moins en mois étanche

A ce mouvement de la défense s'est également ajouté les nombreuses indisponibilités du gardien Rémy Riou (21 matchs joués sur 32) puis de son numéro deux Garissone Innocent.

Sur les sept dernières journées, le SM Caen tourne quasiment à une moyenne de deux buts concédés par rencontre (13 buts encaissés) alors qu'il n'avait pris aucun but lors des quatre premières journées de Ligue 2.

Le SM Caen possède malgré tout la 13e défense de Ligue 2 mais avec deux buts encaissés de moins que le 17e de ce classement (Valenciennes).

Jonathan Rivierez, joueur le plus souvent aligné

Le capitaine du SM Caen Jonathan Rivierez (26 titularisations et 2298 minutes jouées) est de loin l'homme de base de cette défense caennaise devant les latéraux Hugo Vandermersch (28 apparitions et 1955mn) et Yoël Armougom (24 apparitions et 1822 minutes).

Derrière ce trio, l'expérimenté Anthony Weber paye ses indisponibilités et désormais les choix du coach (20 apparitions et 1596 mn ). 

Initialement milieu défensif, Prince Oniangué (1413 minutes) a joué le plus souvent en charnière centrale et apparaît au cinquième rang juste devant un Steeve Yago dont la place de titulaire a été constamment contestée ( 1349 minutes) notamment par Hugo Vandermersch.

Avec deux titularisations consécutives, le jeune Brahim Traoré a bénéficié de l'arrivée de Fabrice Vandeputte sur le banc. Encore une titularisation et le garçon de 17 ans issu du centre de formation caennais dépassera en temps de jeu l'expérimenté Adama Mbengue.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess