Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 : Yacine Bammou revient à Nantes sous le maillot du SM Caen

Transféré cet été du FC Nantes vers le SM Caen, Yacine Bammou retrouve samedi soir son ancien club lors de la troisième journée de Ligue 1. Il retrouve le club qui l'a fait devenir professionnel en confiance après avoir (déjà) inscrit son premier but avec Malherbe.

Yacine Bammou va retrouver la Beaujoire trois semaines après avoir quitté Nantes pour le SM Caen
Yacine Bammou va retrouver la Beaujoire trois semaines après avoir quitté Nantes pour le SM Caen © Maxppp - Franck Dubray

Caen, France

Yacine Bammou se doutait bien que cet instant arriverait mais pas aussi vite. Samedi soir, l'international marocain retourne à Nantes sous les couleurs du SM Caen.

"Dès l'instant où j'ai signé à Caen, j'ai regardé la date de la rencontre. C'est vrai qu'elle arrive très vite, trois semaines après. _Nantes restera dans mon cœur mais après ce sont mes adversaires._"

C'est vrai qu'à Nantes on attendait beaucoup plus de moi. Peut-être plus de buts. Après, je ne sais pas s'ils se sont rendus compte mais j'ai joué beaucoup sur les couloirs. 

Le milieu offensif caennais aura joué  117 matchs en Ligue 1 avec les Canaris inscrivant à chacune de ses quatre saisons en championnat quatre buts à l'exception de la dernière en jouant il est vrai deux fois moins. Yacine Bammou aura sans doute laissé un goût d'inachevé auprès des supporters nantais. 

" C'est vrai qu'à Nantes on attendait beaucoup plus de moi. Peut-être plus de buts. Après, je ne sais pas s'ils se sont rendus compte mais j'ai joué beaucoup sur les couloirs et dans les couloirs on demande de centrer, de faire un repli défensif surtout avec les coachs que j'ai eu. Donc je n'étais plus attaquant. _Ils ont été exigeant avec moi mais je pense que j'ai fais le boulot qu'il fallait_

J'ai été replacé à gauche, à droite. _Je n'étais pas attaquant de pointe. C'était plutôt Emilio (Sala) qui devait marquer des buts_. C'est ce qu'il a bien fait. Je pense que j'ai fait le boulot et c'est vrai qu'on peut toujours s'améliorer. J'aurais pu faire mieux encore."

Paradoxalement, c'est ce rôle qu'il devra tenir à Caen. "C'est un placement que j'ai adopté maintenant. je suis ailier droit. Je le vis très bien et cela se passe bien pour l'instant."

J'étais déterminé pour ce premier match sous les couleurs caennaises et je voulais vraiment marquer le coup et marquer ce but. 

Blessé lors de la première journée à Paris (0-3), Yacine Bammou n'a pas manqué sa première apparition sous ses nouvelles couleurs. Il a inscrit son premier but contre Nice (1-1) en prenant la responsabilité de tirer et de transformer un penalty... ce qui n'était pas prévu.

"Quand l'arbitre a sifflé le penalty, je me suis dirigé vers Fayçal (Fajr) et je lui ai demandé si je pouvais le prendre. Il me l'a donné avec plaisir. J'étais déterminé pour ce premier match sous les couleurs caennaises et je voulais vraiment marquer le coup et marquer ce but. Pour le premier match, marquer un premier but, ça a lancer ma saison."

Il valait mieux pour lui de le transformer. Yacine Bammou n'avait pas été désigné par son coach Fabien Mercadal pour tirer les pénalties.

"C'est clair mais je n'avais pas vu la fiche où il désignait les tireurs. c'est pour cela que je l'ai pris tranquillement. Je l'ai appris après mais il n'y a pas de problèmes. _Tant que cela va au fond, on continue_."