Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% PSG sur France Bleu Paris

Soupçons d'insultes lors du match PSG - OM : aucune sanction contre Neymar et Gonzalez

-
Par , , France Bleu Paris, France Bleu

Ce mercredi, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a rendu son verdict dans l'affaire des soupçons d'insultes racistes et/ou homophobes pendant le match PSG - OM. Neymar n'a écopé d'aucune sanction, idem pour le Marseillais Gonzalez.

Neymar à l'occasion de ce PSG - OM (0-1) du 13 septembre 2020
Neymar à l'occasion de ce PSG - OM (0-1) du 13 septembre 2020 © AFP - FRANCK FIFE / AFP

Neymar ne sera pas à nouveau suspendu par la ligue de football, après le match PSG-OM (0-1), au Parc des Princes, le 13 septembre dernier. La Ligue de foot professionnel (LFP) a rendu sa décision, ce mercredi 30 septembre. Elle explique "qu'elle ne dispose pas d’éléments suffisamment probants lui permettant d’établir la matérialité des faits de propos à caractère discriminatoire du joueur Alvaro Gonzalez à l’encontre de Neymar durant la rencontre ni de Neymar à l'encontre d'Alvaro Gonzalez".

Deux versions différentes

Lors du Clasico, les deux joueurs avaient un échange de mots. Après la rencontre, Neymar avait expliqué qu'Alvaro Gonzalez l'avait insulté et avait proféré à son encontre des injures racistes. Le Marseillais avait répliqué que c'était le Brésilien qui l'avait insulté. Deux versions différentes que les joueurs ont continué de donner pendant l'instruction menée par la LFP pendant deux semaines. A l'occasion d'une conférence téléphonique, Sébastien Deneux le président de la commission de discipline, a également insisté sur les "doutes" nés de la fiabilité des techniques d'expertise labiale, affirmant que les conclusions étaient "trop aléatoires et ne constituaient pas un élément suffisamment tangible" pour sanctionner les joueurs.

La décision de la commission de discipline clôt un dossier ouvert depuis deux semaines. Ce PSG -OM délétère aura vu au final 5 joueurs sanctionnés. les Marseillais Jordan Amavi (3 matches) et Dario Benedetto (1 match), et les Parisiens Layvin Kurzawa (6 matches), Leandro Paredes (2 matches ferme plus un avec sursis) ainsi que Neymar, déjà (2 matches ferme plus un avec sursis).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess