Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Souvenez-vous de votre été 1998

"Souvenez-vous de votre été 98" : Angleterre-Argentine, Owen et Beckham dans la légende du Mondial

mardi 5 juin 2018 à 0:14 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

Direction le 30 juin 1998, dans le Chaudron à l'occasion du 8e de finale : une très belle affiche sur le papier entre l'Angleterre et l'Argentine. Une rencontre qui va entrer dans l'histoire de la Coupe du monde.

Mickael Owen, 18 ans ce jour là, futur Ballon d'Or, auteur d'un but d'anthologie.
Mickael Owen, 18 ans ce jour là, futur Ballon d'Or, auteur d'un but d'anthologie. © AFP

Saint-Étienne, France

C'est une revanche du quart de finale de 1986, remportée par l'Argentine avec la main de Dieu et le but du siècle de Maradona. Un match qui en 1998 avait encore un fond géopolitique. Yves Verrière, journaliste au Progrès était à Geoffroy Guichard : "C'était un match d'une teneur sulfureuse, très politique, avec le conflit des Malouines. Il y avait une place en jeu pour les quarts et un scenario qui l'a fait rentrer dans les mémoires".

Angleterre-Argnetine 1998, match de légende (1)

Le bijou d'Owen

Avec 3 buts dans le 1er quart d'heure,  la rencontre part sur des chapeaux de roues. Une histoire de penalty d'abord puisque Alan Shearer répond à celui de Batistuta.  Et puis il y a ce chef d’œuvre, celui d'un garçon de 18 ans, qui flotte dans son maillot anglais, un futur Ballon d'Or qui se révèle au monde du foot sur la pelouse du Chaudron. "Ce but d'Owen, il est extraordinaire" se rappelle Yves Verrière. "Il part de très loin et des buts comme ça, on n'a pas la chance d'en voir beaucoup. Aujourd'hui encore moins car les défenses sont très serrées. C'était un but magnifique car il en reparle. Owen il a une belle carrière mais il se rappelle que c'était à Saint-Étienne".

Beckham craque

La rencontre tient toutes ses promesses et va définitivement rentrer dans les annales au retour des vestiaires. On joue la 47e minute quand l'une des stars de cette Coupe du Monde voit rouge. 

Angleterre-Argentine 98, match de légende (2)

David Beckham, le Spice Boy, auteur d'un mauvais geste sur Diego Simeone, alors qu'il est à terre. Rapidement, le joueur de 23 ans se rend compte qu'il a fait une grosse bêtise. Il quitte la pelouse de Geoffroy Guichard sans contester et laisse ses coéquipiers à 10, sous les yeux d'Yves Verrière : "Ça a fait beaucoup parler, car c'était déjà la vedette absolue. Au moment où c'est arrivé ça a jeté la consternation sur le stade. D'autant qu'il y avait énormément d'Anglais. Ça ravivait la tension qu'il pouvait y avoir entre les deux équipes".

David Beckham exclu au retour des vestiaires. - AFP
David Beckham exclu au retour des vestiaires. © AFP

C'est un tournant dans ce 8e de finale, l'Argentine se qualifie aux tirs aux buts devant plus de 30 000 spectateurs. C'est le dernier match de la Coupe du Monde 1998 dans le Chaudron, une apothéose, une rencontre entrée dans l'histoire du foot

Les Argentins avec notamment Crespo et Ortega, qualifiés pour les quarts de finale.  - AFP
Les Argentins avec notamment Crespo et Ortega, qualifiés pour les quarts de finale. © AFP