Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Souvenez-vous de votre été 1998

"Souvenez vous de votre été 98" : l'Iran prend ses quartiers à Yssingeaux

jeudi 24 mai 2018 à 11:36 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

Comme chaque jour nous revenons sur les évenements qui ont marqué nos départements pendant la coupe du monde 98. Direction la Haute-Loire, à la rencontre de l'Iran. La sélection avait choisi comme camp de base la ville d'Yssingeaux.

Les supporters iraniens avaient fait le déplacement en France pour le premier Mondial du pays depuis 1978.
Les supporters iraniens avaient fait le déplacement en France pour le premier Mondial du pays depuis 1978. © AFP

Cette installation en Haute-Loire était un événement car c'était seulement la 2e participation de l'Iran à une Coupe du Monde. Ce qui faisait la particularité de cette sélection nationale, c'était bien entendu le symbole politique. L'Iran est alors en conflit depuis des années avec une partie de la communauté internationale menée par les États-Unis. Comme l'Iran va jouer des matches à Saint-Étienne et à Lyon, la délégation a choisi la Haute-Loire et Yssingeaux comme camp de base. La sélection y débarque donc dans un climat de haute-sécurité pour l'époque, un peu à contre courant de l'événement festif qu'est la Coupe du monde. Le journaliste Yves Verrière était en Haute-Loire avec les Iraniens pour Le Progrès: "D'un seul coup on a vu arriver une sélection dans cet endroit assez champêtre qu'est l'école de patisserie d'Yssingeaux, le château de Montbarnier. On s'est dit que ça allait être sympa. Mais on a vite vu que les forces de l'ordre étaient là avec des agents de sécurité. Tout au long de son bref parcours cette équipe d'Iran a été fermée sur elle-même. Les conférences de presse étaient reportées voire annulées... L'entraineur devait venir mais il ne venait pas..."

Avec le sentiment pour les observateurs de l'époque que la délégation iranienne subissait malheureusement la pression et la méfiance de ces dirigeants politiques  

L'Iran à Yssingeaux (1)

Iran-USA : le match le plus politique

Sur le terrain l'Iran a perdu son 1er match à Saint-Étienne contre la Yougoslavie le 14 juin, avant de prendre la direction de Lyon pour disputer sa 2e rencontre, peut-être le plus tendu politiquement de l'histoire de la Coupe du Monde. Le hasard a voulu que l'Iran retrouve les États-Unis, le 21 juin. Depuis la crise des otages à l'ambassade américaine de Téhéran et la guerre avec l'Irak pilotée par les USA au début des années 80, les deux pays n'ont jamais vraiment enterré la hache de guerre. Une tension qui s'est forcément ressenti à Yssingeaux. "L'opposition sur le plan politique était importante" se rappelle Yves Verrière. "Quand le match arrivait, la sécurité s'est renforcée et ils se sont encore plus fermés. Il y avait un hélicoptère qui les suivait. Dans cette ambiance de Coupe du monde, c'était particulier..."

Finalement le match se déroulera sans encombre. L'Iran l'emporte 2-1, les deux équipes posent en photo l'une avec l'autre. Les Iraniens peuvent repartir vers Yssingeaux et profiter quelques jours de la Haute-Loire avant leur dernier match de poules perdu contre l'Allemagne et leur retour au pays en héros.

L'Iran à Yssingeaux (2)