Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Suivez la saison 2016 / 2017 du Stade Brestois avec France Bleu

Stade Brestois : ce qu'il faut savoir avant le début de la saison

jeudi 28 juillet 2016 à 21:17 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Le Stade Brestois commence sa saison 2016/2017 avec un déplacement au Gazélec d'Ajaccio. Si vous hiberniez depuis la fin de la saison 2015/2016, vous avez raté plein de choses.

Jusqu'où ira ce Stade Brestois là ?
Jusqu'où ira ce Stade Brestois là ? © Maxppp - Le Télégramme

Brest, France

Plein de départs...

13 départs ! Record de la Ligue 2. Alphonse, Brillault, Cuvillier, Falette, Fanchonne, Le Normand, Lorenzi, Ranneaud, Sané et Séa n'ont pas signé de nouveaux contrats. Koubemba et Sankoh sont repartis dans les club qui les ont prêtés. Et N'Kololo est parti s'aguerrir en prêt à Avranches, en National

Simon Falette a signé au FC Metz (L1) - Maxppp
Simon Falette a signé au FC Metz (L1) © Maxppp - Le Républicain Lorrain

... donc plein d'arrivées.

Brest a attiré Castan, un Brésilien dont ce sera la première expérience européenne. Avec Diallo (ex-Ajaccio), il apportera taille et puissance en défense centrale. Coeff, l'enfant du pays, revient pour jouer au milieu tout près de l'expérimenté Faussurier (ex-Sochaux). Le latéral Nganioni et l'ailier Labidi viennent de Lyon pour lancer leur carrière. Enfin, les attaquants Lavigne et Maupay sont prêtés, respectivement par Lorient et Saint-Etienne. Des titulaires de la saison passée, il ne reste qu'Hartock, Bélaud, Grougi (qui a resigné pour une saison), Battocchio ou Pelé.

Neal Maupay est prêté une saison (sans option d'achat) par Saint-Etienne - Maxppp
Neal Maupay est prêté une saison (sans option d'achat) par Saint-Etienne © Maxppp - Le Progrès

Un staff technique tout neuf

Jean-Marc Furlan est désormais le nouvel entraîneur brestois. Au chômage depuis six mois après son départ de Troyes, il s'est engagé pour trois saisons. Furlan a déjà connu trois montées en Ligue 1 avec Troyes (2005, 2012 et 2015). Pour le recrutement, il a travaillé avec Grégory Lorenzi, reconverti coordinateur sportif.

Jean-Marc Furlan - Maxppp
Jean-Marc Furlan © Maxppp - Ouest-France

Un nouveau président

Denis Le Saint est devenu Président et actionnaire majoritaire (51 %). Et la composition du directoire a totalement changé : Denis Le Saint et son frère Gérard seront décisionnaires. En dessous d'eux se trouve un conseil de surveillance de quatre personnes, dont Yvon Kermarec.

Denis Le Saint - Maxppp
Denis Le Saint © Maxppp - Le Télégramme

Des travaux à la pelle !

Les joueurs s'entraînent désormais à Kerlaurent, à Guipavas, où les conditions seront bien meilleures, c'est peu de le dire, qu'à Pen Helen. Le centre de vie devrait sortir de terre d'ici à la fin de l'année. Enfin, la pelouse de Le Blé a été remplacée par une pelouse hybride.

Quel objectif ?

Le club ne se risque pas à donner un objectif de place. Mais avec le potentiel de l'équipe, et le palmarès de son entraîneur, il y a ce qu'il faut pour jouer le haut de tableau. Avant même de recruter Jean-Marc Furlan, le Président Denis Le Saint évoquait son envie de montée "le plus rapidement". Avec 13 millions d'euros, Brest compte parmi les cinq plus gros budgets de la Ligue 2. Cette saison, deux équipe accéderont directement à la Ligue 1. Le troisième devra disputer un barrage contre le 18e de Ligue 1.

Gazélec Ajaccio - Stade Brestois, match de la première journée de Ligue 2, sera à vivre sur France Bleu Breizh Izel, dès 20 heures, ce vendredi 29 juillet.