Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Stade Lavallois : la saison 2019-2020

Stade Lavallois : Florian Escales, minot marseillais, gardien mayennais

-
Par , France Bleu Mayenne

Vendredi le Stade Lavallois jouera à Boulogne-sur-Mer pour la 2e journée de National. Dans la foulée de la victoire contre Le Puy-en-Velay la semaine dernière (1-0), le Stade Lavallois essaiera notamment de garder la cage inviolée avec Florian Escales formé à l'Olympique de Marseille. Rencontre.

Florian Escales le nouveau gardien de but du Stade Lavallois  pour la saison 2019-2020
Florian Escales le nouveau gardien de but du Stade Lavallois pour la saison 2019-2020 © Radio France - Martin Cotta

Département Mayenne, France

Il a quitté la douceur de la Provence pour le climat un peu plus rude de la Mayenne. C'est d'ailleurs sous une pluie battante à la fin de l'entraînement du matin, ce mardi, que France Bleu Mayenne a rencontré Florian Escales. 

Le joueur de 23 ans, a signé mi-juin un contrat de deux ans au Stade Lavallois. Une nouvelle étape dans la carrière du souriant et disponible gardien de but formé à l'Olympique de Marseille. Depuis son arrivée chez les Tango, celui qui était n°3 dans la hiérarchie des gardiens avec le club phocéen la saison dernière, s'est imposé comme le n°1 dans les buts mayennais. Titulaire lors de la victoire inaugurale en National contre le Puy-en-Velay vendredi, Florian Escales a gardé sa cage inviolée au stade Francis Le Basser (1-0).

L'OM dans le sang

S'il avoue ne pas avoir eu le temps encore de découvrir la ville de Laval avec la préparation estivale et ses matchs amicaux, Florian Escales suit encore passionnément les performances de son club de cœur : l'Olympique de Marseille. "J'ai regardé à peu près toute leur préparation. Là ils [les Marseillais, ndlr] ont perdu 1-0 contre Naples mais j'attends le début de championnat comme tout le monde" explique avec impatience le natif d'Aix-en-Provence.

Lorsqu'il a signé au Stade Lavallois, nombreux ont été les joueurs de l'OM à saluer Florian Escales. "Tu vas me manquer mon frère" avait confié un autre Florian... Florian Thauvin, le champion du monde, sur Twitter. "Flo est un ami. J'ai reçu aussi des messages de Maxime Lopes, Boubacar Kamara, Steve Mandanda" énumère le gardien de but. 

Pour la saison 2019-2020 le gardien de but s'est fixé un objectif personnel qu'il préfère garder pour lui. En 2018, avec les Olympiens Florian Escales aura connu l'apothéose en disputant une rencontre de Ligue Europa. Le seul match professionnel avec son club formateur. C'était le 13 décembre 2018 contre les Chypriotes de l'Appollon Limassol au stade Vélodrome. 

"J'étais tellement heureux pour moi et ma famille (...) ça m'a fait quelque chose"

"Avec Steve Mandanda j'ai appris au quotidien, chaque jour"

En 2017, lorsque Steve Mandanda, gardien légendaire de l'OM revient au club après une malheureuse expérience en Angleterre, à Crystal Palace, Florian Escales est déjà passé professionnel depuis quelques mois et a donc le plaisir d'apprendre son métier aux côtés d'un autre champion du monde. "J'ai appris au quotidien, chaque jour. C'est mon exemple depuis tout petit. Quand j'ai intégré le groupe c'est devenu quasiment un ami. On a beaucoup échangé" confie le jeune footballeur. 

Père peinard

Aujourd'hui, le portier compte bien mettre cette expérience précieuse au service du Stade Lavallois, dans un environnement forcément plus tranquille qu'à Marseille. Florian Escales se sent bien dans son nouveau club et se dit volontairement casanier. "Je préfère habiter à la campagne, pas en ville. Il y a le monde du travail : le foot et il y a le monde extérieur, privé. Et donc j'aime bien rester à part" explique-t-il. À part, pour rester concentré sur les objectifs du Stade Lavallois, à savoir la remontée en Ligue 2. Et de faire quoiqu'il arrive de son passage en Mayenne, un essai concluant. Mistral gagnant.