Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coupe de France de football

Stade Lavallois : la coupe de France pour éviter le coup de grisou

-
Par , France Bleu Mayenne

Empêtré dans une spirale négative en National, le Stade Lavallois a l'occasion de retrouver un peu le sourire ce dimanche, pour son 5e tour de la coupe de France de football contre Angers Notre-Dame-des-Champs (R1) à 14h.

L'entraîneur du Stade Lavallois Olivier Frapolli
L'entraîneur du Stade Lavallois Olivier Frapolli © Maxppp - Xavier Grimaldi

"On cherche un peu le soleil sous les nuages" expliquait vendredi Olivier Frapolli. L'entraîneur et ses joueurs ont l'occasion de reprendre de la confiance en coupe de France. Ce dimanche le Stade Lavallois (National) joue contre Angers Notre-Dame-des-Champs (R1), trois divisions séparent les deux équipes. 

Et si les tempêtes sont légions sportivement côté mayennais, ce match de coupe, initialement prévu le 1er novembre, doit être l'éclaircie que cherche l'équipe après un début d'année 2021 qui n'a toujours pas vu le Stade Lavallois gagner (deux défaites et un match nul en National). "Cette compétition est tout de même difficile, on l'a vu la saison dernière" glisse Olivier Frapolli qui a encore en tête l'élimination des siens à Nanterre qui évoluait en Régionale 2 (0-2, le 17 novembre 2019). 

Gagner son premier match de l'année n'est pas un vœu pieux pour le Stade Lavallois. L'équipe devrait un peu tourner, le onze de départ sera forcément un peu modifié même si l'idée est aussi de relancer certains titulaires en méformes depuis quelques semaines. "Souvent c'est une compétition qui permet de faire tourner l'effectif" note l'entraîneur, conscient que son duel dominical peut remettre du baume au cœur et du soleil dans les esprits. 

Ambiance particulière

En face, Angers NDC n'a pas joué de rencontres depuis le 24 octobre. Ce club restait alors sur quatre victoires, un nul et une défaite dans son championnat de Régionale 1. Cette équipe n'a pas pu s'entraîner aussi régulièrement que le Stade Lavallois en raison du couvre-feu et de l'arrêt des compétitions de football amateur. Le contexte sera forcément particulier dans le stade André Bertin, avec la présence d'un médecin pour vérifier que les tests PCR effectués par les deux équipes sont négatifs. "J'éprouve un peu un sentiment de gêne car on parle d'un éventuel nouveau confinement dans les prochaines heures, et nous nous avons l'autorisation de jouer des matchs. Je trouve qu'il y a un petit décalage par rapport au quotidien des Français" déclare Olivier Frapolli.

Les joueurs du Stade Lavallois ont réalisé un test PCR jeudi et un antigénique samedi. "Je ne fais pas partie des gens qui disent qu'il faut jouer coûte que coûte. Je disais ça déjà au premier confinement au mois de mars, et j'ai pas changé d'avis" termine le coach mayennais. Pour cette rencontre, il doit se passer d'au moins cinq joueurs : Mohamed Ouaddah, Moussa Sao, Yohan Brun Valentin Belon (blessés), Alexis Sauvage (repos). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess