Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Stade Lavallois : la saison 2019-2020

Stade Lavallois : Xavier Tomas, le défenseur voyageur et polyglotte

-
Par , France Bleu Mayenne

Arrivé cet été au Stade Lavallois, Xavier Tomas, défenseur de 33 ans arrive en Mayenne pour apporter son expérience de footballeur riche en voyages. Passé par la Grèce, Israël, la Suisse et l'Écosse, rencontre avec un taulier grand par la taille et polyglotte.

Xavier Tomas a joué au football dans quatre pays différents avant d'arriver au Stade Lavallois
Xavier Tomas a joué au football dans quatre pays différents avant d'arriver au Stade Lavallois © Radio France - Martin Cotta

Département Mayenne, France

C'est un défenseur globe-trotteur qui cultive un goût certain pour l'aventure. Xavier Tomas, défenseur d'1m93 est arrivé cet été au Stade Lavallois après une année au Red Star en Ligue 2, club descendu en National. Le natif de Nantua dans l'Ain a joué au football dans quatre pays différents. L'Écosse par exemple au Hamilton Academical FC, à 20 kilomètres au sud de Glasgow. 

La ferveur de l'Écosse

"Là-bas, deux jours avant le match on ne vient pas à l'entraînement. Ça coupe carrément ! J'ai aimé l'Écosse pour sa façon de voir le football. Il y a une ferveur ancrée de générations en générations. Quand on parle du championnat écossais on parle bien évidemment tout de suite de la rivalité entre les Glasgow Rangers et le Celtic. S'il y a un match à ne pas rater c'est celui-là" raconte le néo-mayennais. 

En 2010, Xavier Tomas, après trois saisons solides en Ligue 2 avec le Tours FC, fait une première fois ses bagages "un peu sur un coup de tête" confie-t-il. Direction l'Olympiakos Vollos en Grèce dans la région de la Thessalie puis en 2011 à l'APO Levadiakos dans le district de la Béotie. Son parcours presque exotique l’amène ensuite en Israël (2015-2017) au Maccabi Petach-Tikva et au Bnei Yehoudah Tel-Aviv. Ce n'est qu'après un passage en demi-teinte à Lausanne-Sport en Suisse que le défenseur central posera ses valises en Écosse.

"Il y a eu parfois des complications mais tout s'est bien passé"

D'origine portugaise, Xavier Tomas est un footballeur polyglotte. "L'Anglais est la langue de base bien sûr dans ces cas-là. Je parle un peu grec, j'ai quelques notions d'Hébreu et durant ma carrière j'ai fait pas mal de rencontres avec des Hispanophones donc je parle espagnol" énumère-t-il. Si les paysages et les visions du football ont beaucoup changé durant son parcours, Xavier Tomas a pu s'appuyer sur l'essentiel : la famille. "J'ai la chance d'avoir une femme qui a voulu me suivre. C'était une des conditions pour que je m'expatrie avec mes enfants également. Il y a eu parfois des complications mais tout s'est bien passé" explique le footballeur. 

Ses ambitions pour le Stade Lavallois

Blessé à un genou pendant la préparation estivale en Mayenne, Xavier Tomas a réintégré le groupe vendredi dernier contre Boulogne-sur-Mer (1-1, 2e journée de National). Et si la sérénité qu'il dégage en dehors du terrain se traduit aussi sur le rectangle vert, Xavier Tomas a beaucoup à apporter à la jeune formation du Stade Lavallois qui entame sa troisième saison en National. "Ce n'est pas ce que vous avez connu les saisons passées" annonce-t-il. "On repart avec un nouveau groupe, un nouvel état d'esprit. Je pense que l'on va faire du bon boulot. On va faire le job à l'extérieur notamment. On a des joueurs tactiques, d'autres techniques et des joueurs de combats. Et ces derniers seront précieux à l'extérieur. Le championnat de National réclame ce genre de qualités. Il faut que l'on apprenne à ce connaître aussi. Les automatismes ça ne vient pas en un match. Laisser passer le ballon quand on sait qu'un mec est derrière, envoyer un ballon sans trop regarder parce qu'on sait qu'un gars est présent sont des choses qui viennent en jouant, sur du concret. Et le concret, ce sont les matchs" déclare le globe-trotteur.