Football

Stade Malherbe : le début d'une saison charnière

Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin vendredi 12 août 2016 à 18:52

La compétition officielle après les matchs de préparation
La compétition officielle après les matchs de préparation © Maxppp - Emmanuel LELAIDIER

Le Stade Malherbe de Caen reçoit Lorient ce samedi pour l'ouverture du championnat de France de Ligue 1. Le club normand va chercher à confirmer son brillant parcours de l'an dernier (7e). Premier test contre des Merlus souvent à l'aise contre les Caennais.

Caen-Lorient. C'est l'affiche du match d'ouverture de ce championnat 2016.2017. Un duel normando-breton intéressant entre deux clubs sensiblement du même calibre. Attention aux Merlus qui n'ont perdu que deux fois à d'Ornano depuis 10 ans. Pour le Stade Malherbe, qui va chercher à enchaîner trois maintiens consécutifs (du jamais vu depuis plus de vingt ans !), ce match va marquer le début d'une saison charnière

La fin du yo-yo

Enfin ils y sont parvenus ! Et avec la manière. Les Caennais ont brisé l'an dernier cette malédiction qui les faisait replonger en Ligue 2 après une ou deux saisons dans l'élite. Solides 7e la saison passée, ils ont obtenu le deuxième meilleur classement de leur histoire. A l'aube de cette nouvelle campagne, l'objectif est de stabiliser le club dans l'élite.

Entre la 8e et la 12e place. Je n'ai jamais eu un effectif aussi fort. - Patrice GARANDE

Interview Patrice Garande

Le groupe pour le premier match

Patrice Garande a eu l'embarras du choix pour composer son groupe. Seuls trois joueurs manquent à l'appel : Paul Reulet et Jeff Louis blessés et Andy Delort en "arrêt de travail" (voir plus bas). Chez les "absents valides", on relève l'ex niçois Romain Genevois, arrivé en cours de préparation. Ou encore Chaker Alhadhur, Jordan N'Kololo et Christian Kouakou ; trois joueurs que le Stade Malherbe souhaite prêter à un autre club pour qu'ils puissent gagner du temps de jeu. Parmi les joueurs retenus pas de surprises. Avec la présence (entre autre) du croate Ivan Santini arrivé au début de la semaine.

Caen : champion des premières journées

Contre Lorient, le Stade Malherbe va tenter d'entretenir une bonne habitude : ne pas perdre le premier match de la saison. Il faut en effet remonter à l'été 2008 pour retrouver la trace d'une défaite lors d'une première journée. Cette année-là les Caennais s'étaient inclinés 2-1 à Bordeaux, chez les futurs champion de France. Depuis ils ont toujours bien entamé leur saison avec des victoires à domicile contre Nantes (2009 - L2) Valenciennes (2011-L1) et Dijon (2013 - L2). Ou à l'extérieur à Marseille (2010 et 2015 - L1) ou encore à Evian (2014 - L1). Une série assortie d'un résultat nul à Ajaccio (2012 - L2) pour le premier match de l'ère Garande.

L'an dernier à Marseille : le SMC confirme sa réputation d'équipe gagnante lors d'une 1ère journée  - Maxppp
L'an dernier à Marseille : le SMC confirme sa réputation d'équipe gagnante lors d'une 1ère journée © Maxppp - Jean-Yves DESFOUX

Des Caennais toujours à l'heure ces dernières années en partie parce qu'ils avaient l'habitude de recruter tôt. Dès l'ouverture du mercato. Pour permettre aux nouveaux de parfaitement s'intégrer. Mais cette saison c'est différent. La moitié des recrues est arrivée en cours de préparation. En particulier chez les joueurs offensifs (Rodelin et Santini). Le premier doit trouver ses automatismes avec son nouveau partenaire du couloir droit (Mahamadou Dabo) ; le second n'a eu que quatre jours d'entrainements pour se familiariser avec ses nouveaux coéquipiers.

Toujours difficile au début. Mais on travaille et c'est de mieux en mieux - Ivan SANTINI

Interview Ivan Santini

Ivan Santini, dans le Stade d'Ornano relooké - Radio France
Ivan Santini, dans le Stade d'Ornano relooké © Radio France - Didier Charpin

L'engouement du public

En 2011, année du dernier match d'ouverture d'une saison de L1 à d'Ornano, 14 000 spectateurs avaient assisté à la rencontre. Le match Caen-Lorient fera mieux : le cap des 15 000 billets réservés a été atteint dès jeudi. Un engouement remarquable pour un match au milieu du Pont du 15 août. Sans doute un intérêt accru avec la belle 7e place de l'an dernier (déjà 10 000 abonnés !) et une probable curiosité pour découvrir le Stade d'Ornano relooké cet été. Avec une priorité donnée aux couleurs du clubs (sièges bleus et escalier rouge). La capacité totale de l'enceinte a toutefois subi la conséquence de l'installation de sièges plus larges : 450 places en moins.

Andy Delort aperçu au siège du club

C'est le feuilleton de l'été ! Andy Delort n'a toujours pas rechaussé les crampons depuis la reprise de l'entraînement et il est officiellement en arrêt de travail. Mais cette absence est mal perçue par les supporters et l'avenir du meilleur buteur de l'an dernier reste un mystère. Patrice Garande n'exclut pas de devoir retravailler avec lui, mais le coach caennais lui demandera alors des explications

Arrêt de travail pas bidon, décidé par le club. S'il revient on commencera par un entretien dans mon bureau. Nous sommes des salariés, on doit respecter ceux qui nous emplois - Patrice GARANDE

Interview Patrice Garande

Dans le rétro

Caen-Lorient, c'est un "classico" de l'Ouest. Les deux clubs ont connus une trajectoire assez similaire ces dernières décennies, et ils se sont souvent affrontées en L1 ou L2. C'est donc un duel idéal pour lancer notre nouvelle rubrique : une affiche - une histoire. A la mi-temps du match ce samedi nous diffuserons un long reportage sur le match Caen-Lorient du 28 mai 1977.  Ce jour-là plus de 5 000 spectateurs s'étaient massés à Venoix pour une rencontre d'une intensité dramatique exceptionnelle. Alain Douville, gardien de but du Stade Malherbe à l'époque, nous livrera son témoignage.

Partager sur :