Football

Stade Malherbe : un succès plein de promesses pour Caen

Par Jean-Pierre Blimo, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin lundi 14 septembre 2015 à 10:57

Les caennais ont su réagir après leur défaite face à Lyon -
Les caennais ont su réagir après leur défaite face à Lyon - © Max PPP - Stéphane Geufroi

5e journée de Ligue 1. Le SM Caen s'est imposé à Troyes 3-1, un succès qui ne souffre d'aucune contestation. Les caennais ont nettement dominé une équipe auboise incapable de bousculer une équipe caennaise efficace. Seul regret, l'expulsion de Ben Youssef, et la sortie prématurée de Delaplace.

Le Stade Malherbe voulait s'appuyer sur la première mi-temps du dernier match contre Lyon et se montrer plus efficace. Mission accomplie pour des caennais qui ont très vite trouvé l'ouverture après une action de toute beauté. Remise instantanée de Ronny Rodelin qui étrennait sa première titularisation pour Julien Féret, qui reprend d'une reprise du pied droit et lobe astucieusement Denis Petric qui ne peut rien (21e). Un bijou de but qui en appelle un autre, plus classique cette fois. Après un corner repris de la tête par Yahia, c'est Syam Ben Youssef qui propulse la balle dans les filets troyens (37e). 

Caen maîtrise à dix contre onze

La deuxième période démarre sous de bons auspices, car malgré une tentative de prise en main du jeu par les troyens, emmenés par l'ancien caennais Benjamin Nivet, ce sont les caennais qui vont tripler la mise à la suite d'un but signé Vincent Bessat. Bien lancé côté gauche, il s'infiltre dans la surface troyenne et fusille Petric d'un tir croisé du gauche. (63e). Un break réalisé en infériorité numérique, car 7 minutes auparavant, le défenseur central Syam Ben Youssef a écopé d'un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion, pour un jeu dangereux (54e). 

Réalisme et solidité

Le but du troyen Quentin Othon dans le temps additionnel ne change rien. Malgré une belle frappe côté gauche à l'entrée de la surface caennaise qui trompe l'ensemble de la défense (91e), Caen s'est offert un succès probant à l'extérieur, s'est montré solide et particulièrement réaliste, même si le nombre d'occasions a été supérieur. Remy Vercoutre se chargeant de stopper des poings les tentatives lointaines des troyens muselés. Au chapitre des regrets, il y a donc cette expulsion de Ben Youssef, mais aussi la sortie prématurée de Delaplace dès la 5e minute, à la suite d'une douleur derrière la cuisse. Nicolas Seube s'est chargé de le remplacer.  

Ils ont dit : 

Patrice Garande, entraîneur : 

"La satisfaction est la capacité que les joueurs ont eu de rebondir après la défaite contre Lyon. Ils ont aussi réagi aux événements et montré une maîtrise technique. On a montré des choses que l'on avait pas encore vu depuis le début de la saison".

Ronny Rodelin, passeur décisif sur le but de Féret

"J'ai senti qu'il y avait une vraie motivation, dès l'échauffement.. après l'expulsion on arrive quand même à marquer.."

Vincent Bessat, l'un des trois buteurs : 

"C'était un match pas évident, on a mis la manière malgré ce but encaissé à la fin"

Remy Vercoutre, gardien caennais :

"On a fait preuve de beaucoup plus de réalisme que contre Lyon, c'est important pour la confiance et la suite.."

Pour le prochain match, Caen recevra Montpellier (ce samedi à 20h00), le Stade Malherbe sera privé de deux défenseurs centraux, Damien Da Silva, encore suspendu pour un match, et Syam Ben Youssef, qui le sera automatiquement après le carton rouge de ce match.