Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stade Rennais : à Marseille, Alfred Gomis doit reprendre la main

-
Par , France Bleu Armorique

Ce samedi, c'est Alfred Gomis qui gardera les cages rennaises à Marseille. le portier sénégalais, arrivé de Dijon cet été, n'a plus été titularisé depuis le 27 novembre. Entre blessures et dynamique positive de son concurrent Romain Salin, il n'a pas encore pu s'imposer à Rennes.

Alfred Gomis à l'échauffement, avec Romain Salin en arrière-plan
Alfred Gomis à l'échauffement, avec Romain Salin en arrière-plan © Maxppp - Philippe Renault/PHOTOPQR/OUESTFRANCE

Julien Stéphan n'a pas l'habitude d'annoncer en conférence de presse d'avant-match que l'un ou l'autre de ses joueurs sera titulaire le week-end. C'est une manière d'entretenir la concurrence. Mais cette fois, le technicien breton n'a laissé aucune place au doute : "C'est Alfred qui jouera samedi" a-t-il affirmé à quarante-huit heures du match contre Marseille.

La question revenait en boucle, et Julien Stéphan assurait depuis plusieurs semaines "que l'on connaîtrait rapidement la hiérarchie" entre ses deux gardiens Alfred Gomis et Romain Salin. C'est chose faite. Arrivé de Dijon en fin de mercato, il n'a disputé que neuf matchs toutes compétitions confondues cette saison avec Rennes, le dernier à Strasbourg le 27 novembre. La faute à deux blessures et aux prestations un temps convaincantes de son concurrent Romain Salin.  

Il a eu la très très bonne réaction, celle qu'on voulait voir : il s'est réfugié encore plus dans le travail. - Julien Stéphan

Acheté 16 millions d'euros, Alfred Gomis devait s'imposer comme le remplaçant naturel d'Edouard Mendy. Comment a-t-il vécu de rester sur le banc ces derniers temps ? Julien Stéphan répond : "Comme tous les compétiteurs. Forcément, ça ne fait pas plaisir d'entendre qu'on ne va pas jouer. Mais il a eu la très très bonne réaction, celle qu'on voulait voir : il s'est réfugié encore plus dans le travail. Il était déçu, il a rongé son frein sur le côté mais au quotidien il nous a montré tout ce que l'on voulait voir, c'est à dire de l'engagement, un haut niveau de performance dans les séances d'entraînement. Maintenant c'est à lui de transformer ça pendant les matchs."

La question se pose également pour Romain Salin, qui avait gardé sa cage inviolé à quatre reprises sur cinq matchs entre le 13 décembre et le 6 janvier, avant de commettre des erreurs face à Lyon (2-2) et contre Lille (0-1). "On a discuté, il n'y a aucune difficulté il comprend très bien la situation" assure Julien Stéphan. "C'est un compétiteur donc j'imagine qu'il y a un peu de déception, mais il est tourné vers le collectif et il agit pour le bien du collectif."

Des progrès à faire sur le jeu au pied et la gestion de la profondeur

Reste que les deux gardiens n'ont pas vraiment le même profil. Et s'il a commis des erreurs coûteuses récemment, Romain Salin était impressionnant dans la gestion de la profondeur pour empêcher les équipes adversaires de jouer dans le dos de la défense centrale rennaise, qui a l'habitude de jouer haut sur le terrain. A la manière d'un libéro, il a touché 23 ballons en dehors de sa surface lors du match contre Lille, sur un total de 51 ballons joués sur le match. Sur ses quelques matchs disputés, Alfred Gomis a lui montré plus de qualités sur sa ligne que dans ses courses verticales. Doit-il faire évoluer son jeu ? "Oui, on a besoin d'un gardien qui nous protège dans la profondeur, qui soit premier relanceur. Alfred a de grosses facultés dans le domaine aérien et sur sa ligne. Ce sont des points que l'on évoque ensemble" confirme le coach rennais. Charge désormais à Alfred Gomis de prouver que sa palette s'élargit, pour permettre à Rennes de remplir son objectif Top 5 cette saison. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess