Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stade Rennais - Angers : Rennes doit réussir sa "bascule mentale" après Krasnodar

-
Par , France Bleu Armorique

Trois jours après Krasnodar, cinq avant Séville, Rennes reçoit le SCO Angers en Ligue 1 (8e journée) à 21h ce vendredi. Le Stade Rennais devra se remettre de ses émotions de mardi pour obtenir un résultat, face à un adversaire qui réussit habituellement aux hommes de Julien Stéphan.

Martin Terrier en match amical de pré-saison face à Angers
Martin Terrier en match amical de pré-saison face à Angers © Maxppp - Yves-Marie QUEMENER/PHOTOPQR/OUESTFRANCE

Les étoiles de la Ligue des Champions se sont temporairement éteintes au-dessus du Roazhon Park. Trois jours après Krasnodar, et cinq avant de se déplacer à Séville, les Rouge et Noir affrontent Angers dans leur antre à 21h ce vendredi dans un match comptant pour la 8e journée de Ligue 1.

"Il faudra voir comment on a récupéré, trois jours après un match européen. Trois jours c'est très peu pour récupérer, pas tant physiquement mais aussi sur la bascule mentale. On a pas trop de repères par rapport à ça mais il faudra la faire" explique Julien Stéphan. 

Depuis la remontée des angevins en Ligue 1 lors de la saison 2015/2016, jamais les hommes de Stéphane Moulin ne sont parvenus à battre le Stade Rennais. Neuf rencontres ont opposé les deux clubs en Ligue 1 pour six victoires rennaises et trois nuls. De quoi être forcément favori ? Julien Stéphan : "Je ne sais pas si on est favoris, en tout cas il y a la volonté de basculer très vite sur le championnat, d'évacuer le match de mardi et de ne penser qu'à ça. On est troisièmes aujourd'hui, on est très bien placés on fait un bon début de championnat sur le plan comptable donc ça doit naturellement nous permettre de rebasculer et de ne repenser qu'au championnat." Ca tombe bien, son gardien Alfred Gomis assure que le travail mental a déjà été effectué : "On est focus sur le championnat. On laisse la Ligue des Champions jusqu'à la semaine prochaine."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lui ne croit pas que cette série ait une influence : "Cela ne veut rien dire au final. Une fois que le match commence, c'est complètement différent. On ne peut jamais connaître un résultat à l'avance grâce aux précédents. On se prépare pour continuer à aller de l'avant et ramener des points."

D'autant plus que le coach rennais se souvient surtout de matchs "aux scores étriqués" entre les deux clubs. En effet, Rennes n'a jamais battu Angers avec plus d'un but d'écart en Ligue 1 depuis le 8 novembre 2015.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess