Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stade Rennais : avec trois défenseurs, le meilleur système ?

-
Par , France Bleu Armorique

Pour son déplacement à Marseille (1-1) ce dimanche, le Stade Rennais a de nouveau utilisé une formation avec trois défenseurs centraux. Ce système en 3-5-2 a permis de récolter dix des douze points pris cette saison par les Rouges et Noirs.

L’entraîneur rennais Julien Stéphan donne ses consignes lors du déplacement à Marseille le 29 septembre 2019
L’entraîneur rennais Julien Stéphan donne ses consignes lors du déplacement à Marseille le 29 septembre 2019 © AFP

Utilisée pour la première lors du trophée des Champions (défaite 2-1 contre le PSG), la formation a trois défenseurs centraux avait permis au Stade Rennais de récolter neuf points sur douze lors des quatre premières journées de championnat

Plus qu'un système de circonstance

A cette époque Julien Stéphan parlait de "meilleur système" au vu de l'effectif et des états de formes de son groupe. Un choix pragmatique dicté par les circonstances qui a donc disparu pour la réception du Celtic Glasgow et que l'on n'avait pas revu depuis le déplacement à Marseille ce dimanche soir. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Face à l'OM, il a permis une maîtrise totale en première période qui aurait dû se concrétiser par plus d'un but d'avance à la pause : C'est un système qui favorise l'animation sur les côtés explique Julien Stéphan. J'avais demandé à nos deux joueurs de couloir (Traoré et Maoussa d'aller chercher très haut les latéraux adverses pour les mettre en difficulté".

Gélin dans un fauteuil, des milieux plus libres de se projeter

Dans cette formation, c'est le jeune Jérémy Gélin qui constitue la pierre angulaire de la défense rennaise. Si le duel n'est pas sa qualité première, en revanche sa qualité de passe fait merveille dans cette position de premier relanceur. Pour ses acolytes (Morel et Da Silva), cette tactique a aussi le mérite de leur permettre une projection vers l'avant qui peut surprendre l'adversaire comme ce fût le cas avec ce "rush" du capitaine rennais sur l'ouverture du score de Niang (19e)

Enfin avec cette assise, les milieux de terrain rennais semblent plus libres de pouvoir se projeter :  "Camavinga nous a apporté son activité un peu plus haut et sa capacité à casser les lignes par ses courses et ses projections a souligné Julien Stéphan, mais on a aussi d'autres joueurs qui peuvent rentrer dans ce système et bien performer." 

Un système amené à durer ? 

L'effectif a disposition semble en effet bien adapté à cette formation avec plusieurs joueurs interchangeables. La recrue Raphinha, même si le Brésilien a été maladroit face à l'OM, a sans doute montré le plus d'activité et de qualité dans cette position de deuxième attaquant (il avait également occupé ce poste face à Brest) que lors des autres rencontres où il jouait sur un côté.

Mais pour M'Baye Niang, ce n'est pas spécialement le système qui a fait la différence à Marseille : "Le coach a été brave de reconduire une formation qui nous avait bien réussi en début de saison après si tu mets les ingrédients qu'il faut tu peux jouer dans tous les systèmes".  

Malgré tout, au vu des garanties apportées, difficile de ne pas imaginer Julien Stéphan réutiliser cette formation en 3-5-2 jeudi prochain en Ligue Europa. C'est d'ailleurs le système utilisé par la Lazio de Rome. une intéressante bataille tactique en perspective

Choix de la station

À venir dansDanssecondess