Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Stade Rennais : Hunou, l'homme qui tombe à pic

-
Par , France Bleu Armorique

Unique buteur ce mercredi de la victoire contre Rennes, Adrien Hunou a inscrit son sixième but de la saison en Ligue 1. Une réalisation qui permet aux Rennais de ramener trois points du Gard. Le but du renard des surfaces, encore une fois, s'annonce important dans la saison rennaise.

La volée du gauche d'Adrien Hunou s'apprête à terminer au fond des filets nîmois.
La volée du gauche d'Adrien Hunou s'apprête à terminer au fond des filets nîmois. © AFP - Sylvain Thomas

Rennes, France

Il a tout fait, presque tout seul. En récupérant le ballon dans les pieds de Lucas Deaux, au duel, près de la ligne médiane, alors qu'il rend quelques kilos à l'ancien Nantais. Un relais avec James Léa Siliki, puis Eduardo Camavinga, qui donne à Flavien Tait. Et qui est là, pour conclure l'action, après une passe en profondeur de Tait mal gérée par Pablo Martinez ? L'inévitable Adrien Hunou. 64e minute mercredi, sa volée du gauche, pure, est venue faire taire le Stade des Costières. Et a permis au Stade Rennais de consolider sa troisième place de Ligue 1. 

Sur le but, "je ne me pose pas de question", raconte Hunou

Passeur presque décisif, puisque la Ligue ne lui accorde pas ce statut à cause de la déviation de Martinez, Flavien Tait, très bon mercredi, savait "que dans la profondeur, ils en avaient un peu de mal, le coach en avait parlé". Ensuite, après cette déviation, vient la volée de Hunou. "C’est un super but. C’est l’instinct du buteur. On connait Adrien, son instinct ne le trompe pas", admire Tait. Le buteur en question, lui, raconte un geste pas si instinctif que cela. "J’ai le temps, comme Martinez touche le ballon de la tête, de voir où se situe le gardien, décrit Hunou. Ensuite, c’est vrai que je ne me pose pas de questions. Ce sont des situations que je travaille à l’entraînement, même s’il y a forcément un brin de réussite".

Comme contre Metz, le 4 décembre où, en renard des surfaces, Hunou était venu reprendre dans les six mètres un centre de Romain Del Castillo, pour propulser le ballon au fond des filets. Là aussi ce but, chez un candidat au maintien, avait permis de bonifier la bonne performance défensive rennaise, et de rapporter une victoire en Bretagne.

Et au total, ces deux réalisations valent six points. Auxquels on peut même ajouter un septième, avec son égalisation contre Lille, le 22 septembre, alors qu'il était sorti du banc pour remplacer Del Castillo, qui avait permis d'arracher le point du nul (1-1). Sept points, alors que Rennes n'en a que quatre d'avance sur le FC Nantes, qui lsuit au classment, et sachant l'homogénéité de la Ligue 1, c'est énorme.

Aligné d’entrée mercredi, pour la première fois en 2020, parce que Julien Stéphan avait la "volonté de mettre deux vrais attaquants sur la charnière centrale nîmoise", Hunou a grandement solutionné les problèmes de réalisme rennais même si lui, modeste, préfère retenir l’"efficacité dans les deux surfaces". 

Moins présent dans le jeu entre les lignes, moins dépositaire des attaques rennaises à la construction que peut l’être un Del Castillo par exemple, Hunou a en revanche été d’une efficacité clinique dans la surface. "Adrien, on connaît sa propension à mettre des buts même lorsque les situations ne paraissent pas très claires", loue Julien Stéphan, qui salue "un très joli but, difficile à réaliser techniquement". 

30e but en Rouge et Noir

Un but qui a mis un terme à 274 minutes sans marquer pour les Rennais en 2020, en deux matchs et demi, dont une prolongation contre Amiens. Un but qui est aussi le 30e de la carrière rennais d'Adrien Hunou, ce qui l'installe dans le Top 10 des meilleurs buteurs rennais depuis 30 ans.

En envoyant sa volée du gauche au fond des filets de Bernardoni, Hunou a aussi inscrit son premier but depuis la prolongation de son contrat, le 19 décembre, ce qui permet qu’il ne quitte pas le Stade Rennais gratuitement l’été prochain.

Pas épargné pour un manque d’efficacité par certains supporters, qui lui reprochaient de s’être un peu endormi depuis cette signature, Hunou a, une nouvelle fois, fait taire les critiques par un but. Et mercredi soir, c’est bien son nom qui a été scandé, lors de son remplacement par Jordan Siebatcheu, par les fans rennais qui avaient fait le déplacement au stade des Costières. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu