Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stade Rennais : "je ne suis pas euphorique" confie le président du club Nicolas Holveck

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel

Le conseil d’administration de la Ligue a tranché ce jeudi 30 avril. Le Stade Rennais termine la saison 2019-2020 à la troisième place du championnat de Ligue 1. Mais entre craintes pour l'économie, compétition incertaine, difficile pour le Président du club, d'être pleinement heureux.

Pas euphorique, le nouveau président du stade rennais espère conserver le même effectif la saison prochaine
Pas euphorique, le nouveau président du stade rennais espère conserver le même effectif la saison prochaine - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP

Suspens terminé ou presque pour le Stade Rennais. Le club de Ligue 1 termine bien la saison 2019-2020 à la troisième place du championnat. Le conseil d'administration de la Ligue a voté ce jeudi après-midi, la fin de la saison. 

Pour la première fois de leur histoire, les Rouge et Noir vont donc jouer la Ligue des Champions, la plus prestigieuse des compétitions européennes. Nicolas Holveck, le nouveau président du Stade Rennais en remplacement d’Olivier Létang, se confie à France Bleu Armorique.

- France Bleu Armorique : Cette troisième place doit forcément vous satisfaire ? 

Nicolas Holveck : Oui mais quelle déception de ne pas aller au bout du championnat. Comme on l'a dit depuis le début, l'objectif, c'était vraiment de finir, parce que les conséquences économiques vont être très dures pour l'ensemble des clubs. La situation sanitaire actuelle ne permettait pas de continuer. Le premier ministre a été très clair et nous a demandé d'arrêter. Quand le premier ministre nous demande de faire quelque chose, normalement on agit. On a mis quelques jours à agir, mais on a agi. 

On mérite cette troisième place.

On a quand même joué 28 matches sur 38, soit près des trois quarts du championnat. Cette troisième place de Rennes signifie quand même quelque chose. On mérite cette troisième place. Maintenant, je comprends aussi les concurrents qui sont déçus de ne pas avoir joués leur chance jusqu'au bout. 

Il faut malgré tout féliciter l'ensemble des joueurs et du staff du Stade Rennais pour cette fantastique troisième place qui récompense vraiment toute leur saison. Et je les remercie puisque moi, je ne suis arrivé qu'après. Je félicite l'ensemble du club pour le travail qui était à accomplir avant mon arrivée.  C'est historique pour le club !  C'est la possibilité de rêver à une qualification en Ligue des Champions mais il ne va pas falloir rêver longtemps, il va falloir se mettre au travail pour pouvoir vraiment se fixer comme objectif de rejoindre cette Ligue. C'est encore une fois une opportunité qui est assez exceptionnelle, donc il faut la saisir. Mettons-nous au travail tout de suite.  

- D'autant plus qu'il reste deux tours préliminaires à jouer...

Tout à fait, sachant que cette saison particulière nous oblige à attendre jusqu'à la fin des Coupes d'Europe à la fin du mois d'août, pour savoir si on devra jouer ces tours de qualification ou si on sera qualifié directement. En attendant ces résultats de l'Europa League, on va devoir travailler dans cette incertitude. A nous d'être intelligents pour constituer l'équipe qui doit jouer ces tours de qualification. 

- Vous avez une priorité dans l'effectif actuel ?

Oui, la première priorité sera de conserver notre effectif qui a montré tout son talent avec cette fantastique saison. Il va nous falloir être malin sur le marché des transferts pour améliorer cet effectif et composer la meilleure équipe possible. Encore une fois, avec pour objectif de passer ces tours de qualification.

- Pour garder Steven Nzonzi il fallait terminer troisième, c'est chose faite ! 

En effet, son contrat est effectivement conçu comme ça. On a fini troisième, donc son contrat est automatiquement prolongé pour une saison. 

- Malgré cette troisième place, votre joie semble assez contenue... 

Comme je vous l'ai dit, les conséquences économiques sont assez dramatiques. Il va falloir trouver très rapidement, dans les mois qui viennent, les solutions pour essayer d'amortir au mieux cette évolution économique parce qu'encore une fois, tous les clubs vont perdre beaucoup d'argent. On va tous travailler ensemble pour limiter la casse et ensuite on travaillera pour constituer la meilleure équipe possible pour la saison prochaine. 

- Quelles sont les solutions de financement ? 

Il va falloir, entre autre, discuter à nouveau avec les diffuseurs, pour essayer de débloquer d'autres sommes. Toutes ces solutions économiques nous permettront d'avoir un compte de résultats qui ne sera pas trop dégradé au 30 juin. Même s'il ne faut pas rêver, il sera dégradé...  C'est mon rôle, il va falloir travailler encore plus. 

Je ne suis pas euphorique, il y a beaucoup de travail

- Difficile pour un président de club d'être pleinement heureux dans ces conditions ? 

Pour les supporters, c'est vraiment un aboutissement incroyable, c'est juste fantastique. Mais non, je ne suis pas euphorique parce qu'il y a beaucoup de travail devant nous. Ce qui est vrai c'est que ça nous laisse des perspectives incroyables. On a un objectif unique de pouvoir rejoindre cette phase de groupe de la Champions League . Et on est là pour offrir encore un exceptionnel spectacle. Nos joueurs ont montré qu'ils formaient une fantastique équipe, on va essayer de la conserver.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu