Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Stade Rennais : Julien Stéphan laisse planer le doute sur son avenir en tant qu'entraîneur

-
Par , France Bleu Armorique

Interrogé sur les déclarations de son attaquant Hatem Ben Arfa dimanche, l'entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan regrette "des propos qui peuvent diviser un vestiaire" et semble s'interroger sur son avenir pour la saison prochaine, visiblement déçu du manque de réaction du club.

L'entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan a été dérangé par les propos d'Hatem Ben Arfa, et par l'absence de réaction du club.
L'entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan a été dérangé par les propos d'Hatem Ben Arfa, et par l'absence de réaction du club. © Maxppp - Marc Ollivier

Rennes, France

Le visage de Julien Stéphan était plus fermé qu'à l'accoutumée, ce jeudi, en conférence de presse d'avant-match préalable à la 37e journée de Ligue 1 contre Strasbourg. L'entraîneur du Stade Rennais est revenu sur l'épisode Hatem Ben Arfa de dimanche dernier, lors duquel l'attaquant des Rouge et Noir avait vivement critiqué le jeu produit par son équipe, estimant le groupe "pas assez ambitieux", "peureux", et incité à trop "défendre à chaque fois". 

Des propos "non partagés" par les joueurs

L'entraîneur n'a visiblement que peu goûté aux déclarations du joueur, estimant d'emblée que les propos d'Hatem Ben Arfa sont "des propos qui peuvent diviser un vestiaire, et qui ne sont pas sans conséquences parce qu’ils ne sont pas partagés par les joueurs". "Je suis là pour défendre l’équilibre collectif et l’unité collective", a ajouté le coach, également déçu de l'absence de réaction du club à cette saillie. 

Julien Stéphan ne partage visiblement pas l'avis d'Hatem Ben Arfa au sujet du jeu de l'équipe : "On a une équipe qui est portée vers l'avant, je pense qu'on a créé beaucoup d'émotions ces cinq derniers mois, on a marqué beaucoup de buts. Sur les 34 matchs qu'on a disputés depuis début décembre, 20 fois au moins on a marqué deux buts ou plus, avec quarte joueurs à vocation offensive", a-t-il détaillé. "Simplement, il faut trouver un juste équilibre dans l'équipe".

Sur les 34 matchs qu'on a disputés depuis début décembre, 20 fois au moins on a marqué deux buts ou plus. (Julien Stéphan)

Dimanche dernier, après le match nul 1-1 concédé sur la pelouse du Roazhon Park contre l'En Avan Guingamp, Hatem Ben Arfa avait plaidé pour "qu'on transmette" un jeu plus "ambitieux", semblant viser sans le nommer, le coach, qui a pris la décision de le faire sortir avant la fin de la rencontre. Hatem Ben Arfa était sorti sous quelques sifflets, au terme d'une prestation très décevante au regard de son niveau et sa saison.

"On a une équipe portée vers l'avant" rappelle l'entraîneur du Stade Rennais Julien Stéphan

Des sanctions pour Hatem Ben Arfa ?

"Je n'ai pas envie de juger [ces propos]. Moi ce qui me dérange dans ces propos-là, c'est que ça met le vestiaire en difficulté, que ça met l'équilibre collectif en difficulté, et que surtout cela met à mal l'unité collective, ce qui est pour moi le plus important dans un sport collectif", a poursuivi l'entraîneur des Rouge et Noir, pour qui d'éventuelles sanctions sportives devront être réglées "en interne". 

Pas de contacts avec d'autres clubs, mais un avertissement

Mais le coach a surtout été déçu de l'absence de réaction du côté de la direction du Stade Rennais. Interrogé sur sa volonté de garder les rênes de l'équipe la saison prochaine, alors qu'il lui reste un an de contrat, Julien Stéphan s'est montré évasif. "Il faudra discuter. Pour mener à bien un projet, il faut être sûr de pouvoir le porter de manière efficace, donc voilà, il faudra discuter", a affirmé l'entraîneur.

Dans cette période-là, un petit peu plus de soutien aurait été... appréciable. (Julien Stéphan)

Julien Stéphan assure n'avoir eu "aucune approche d'autres clubs". "Je ne suis pas dans cet état d'esprit", a-t-il ajouté. "Pour un entraîneur, la notion de soutien est fondamentale. Quand on me demande de reprendre l'équipe en décembre, quand je prends un projet, c'est que j'estime que je peux le mener à bien. Si des raisons m'emmènent à penser que ce ne sera pas le cas, alors il faut réfléchir". Une conclusion qui sonne comme un avertissement.