Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Stade Rennais : le président Létang dément tout accord avec Koscielny

Il n'y a pas d'accord entre Laurent Koscielny et le Stade Rennais. Le président des Rouge et Noir Olivier Létang éteint les rumeurs sur une potentielle venue du joueur d'Arsenal en Bretagne. Selon lui il ne peut pas y avoir d'accord car les discussions sont closes depuis mi-juin.

Pas d'accord entre le joueur d'Arsenal Laurent Koscielny et le Stade Rennais selon le président.
Pas d'accord entre le joueur d'Arsenal Laurent Koscielny et le Stade Rennais selon le président. © Radio France - Alexandre Frémont

Rennes, France

Selon le président du Stade Rennais, Olivier Létang, le club n'a pas trouvé d'accord avec Laurent Koscielny, actuellement en contrat avec Arsenal. "Nous l'avons découvert comme vous finalement. Mon téléphone a sonné tout le week-end et je me suis demandé ce qu'il se passait", détaille Olivier Létang. "Laurent Koscielny est un très bon joueur, on l'a rencontré deux fois l'an passé. Quand on a entendu qu'il y avait une possibilité d'un départ du joueur, on a demandé à Arsenal si c'était vrai", raconte Olivier Létang. "Le club nous a répondu que Koscielny était intransférable et qu'il souhaitait en plus le prolonger. Donc à partir de ce moment-là, on a stoppé les discussions avec le joueur".

En éveil pour voir comment améliorer l'effectif

Il assure qu'il n'y a eu aucun contact avec lui depuis la mi-juin, depuis plus d'un mois donc. "Ça ne sert à rien d'aller discuter avec le joueur contre la volonté d'un club. On a aussi beaucoup de respect pour Arsenal qui est un très grand club, à partir du moment où la porte n'est pas ouverte, il ne peut pas y avoir d'avoir de discussion et encore moins d'accord"

Depuis mi-juin, "la discussion est terminée, elle est close. Aujourd'hui nous avons quatre défenseurs centraux sous contrat mais nous sommes toujours en éveil pour regarder s'il on peut et comment on peut améliorer l'effectif en tenant en compte des joueurs que l'on a sous contrat", conclu le président. 

À voir dans les prochains jours ce qu'il se passera, sachant qu'il reste encore du temps avant la clôture du marché des transferts côté anglais.

Choix de la station

France Bleu