Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Stade Rennais. Pour Nicolas Holveck "l'objectif est atteint" et "le mercato sera ambitieux"

-
Par , France Bleu Armorique

Au lendemain de la qualification du Stade Rennais pour la Ligue Europa Conférence, à l'issue de la 38e journée de Ligue 1, le président du club Nicolas Holveck s'est exprimé sur la saison mouvementée des Rouge et Noir. Il dresse le bilan et les perspectives pour le Stade Rennais.

Le président du Stade Rennais Nicolas Holveck est revenu ce lundi sur la saison de son club et se projette sur la prochaine
Le président du Stade Rennais Nicolas Holveck est revenu ce lundi sur la saison de son club et se projette sur la prochaine © Maxppp - Eddy LEMAISTRE/PHOTOPQR/OUESTFRANCE

Toujours en traitement à Monaco pour soigner son cancer, Nicolas Holveck a pris le temps ce lundi matin de revenir sur la saison du Stade Rennais, terminée à la 6e place la veille au soir à l'issue d'une victoire contre Nîmes 2 à 0 au Roazhon Park. Faite de cycles, de hauts et de bas, cette saison est la quatrième consécutive terminée dans les 6 premiers de Ligue 1 pour Rennes. "L'objectif a été atteint" pour le président Nicolas Holveck.

Rennes à nouveau européen

C'était l'objectif fixé en début de saison : être à nouveau européen la saison prochaine. Si le parcours des Rennais n'a pas été un long fleuve tranquille, loin de là, entre une phase de groupe de Ligue des Champions harassante, un mercato estival parfois critiqué, la démission de Julien Stéphan et l'arrivée de Bruno Genesio, le président est satisfait : "L'objectif est atteint. Je voudrais vraiment remercier Bruno (Genesio), parce que je me souviens de notre rendez-vous avec Florian (Maurice) et M. Pinault à Paris le dimanche suivant la démission de Julien (Stéphan). Mes mots avaient été d'encore croire à cette Coupe d'Europe. Je ne suis pas certain que grand-monde y croyait encore à ce moment-là. Mais il a su donner un souffle nouveau à cette équipe, et à l'emmener au bout. Mais j'ai une pensée aussi pour Julien Stéphan qui a forcément aussi participé à cette 6e place puisqu'il a pris le nombre de points qui étaient le notre le jour de son départ. J'ai une pensée pour lui comme Bruno l'a fait hier soir. Mais un grand bravo à Bruno, qui a su remobiliser le groupe immédiatement, ça s'est fait très vite.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour Nicolas Holveck, la Ligue Europa Conférence pour laquelle Rennes disputera un tour de barrage mi-août "n'est pas une compétition au rabais". "L'actionnaire a des ambitions : bien figurer dans cette coupe d'Europe, déjà" ajoute le président du Stade Rennais. 

Des pertes "un peu moindres" qu'annoncées

Sur le plan économique, le Stade Rennais a souffert comme tout le football européen, frappé par l'absence du public, et par la crise des droits TV dans le cas particulier du football français. Sur France Bleu Armorique, Nicolas Holveck annonçait début janvier des pertes d'environ 40 millions d'euros pour le club cette saison. "Elles seront un peu moindres" précise ce lundi Nicolas Holveck, notamment en raison de la levée des options d'achat de Jordan Siebatcheu par les Young Boys de Berne et de Lilian Brassier par Brest. Des pertes "colossales" mais Nicolas Holveck se veut rassurant : "encore une fois, on a un actionnaire fort, qui peut nous permettre de passer ce cap, et ambitieux pour la saison prochaine." Mais le budget de la saison prochaine "sera à la baisse, puisqu'on ne joue pas la Champions League" précise encore le président du club, qui donnera un chiffre précis après le barrage de Ligue Europa Conférence, à la fin du mois d'août.

Le mercato : chantier en vue

Quatre départs sont d'ores et déjà actés cette saison : Jordan Siebatcheu, Lilian Brassier, Clément Grenier et Damien Da Silva. Si Nicolas Holveck ne confirme pas, Yann Gboho, James Léa-Siliki et M'baye Niang pourraient suivre s'ils trouvent un point de chute. La priorité sera de remplacer Damien Da Silva, annonce Nicolas Holveck. "On y travaille déjà activement, et la priorité sera un joueur d'un très bon niveau sur ce poste." Il faudra aussi "réduire l"effectif", notamment pour faire de la place aux jeunes du centre de formation. Concernant un recrutement pour de bon de Steven Nzonzi, cela dépendra surtout de la volonté du joueur de rester ou non. 

Mais le cas le plus chaud, le feuilleton qui pourrait animer l'été sur les bords de la Vilaine, c'est évidemment Eduardo Camavinga, dont le contrat prend fin en 2022. "S'il peut faire une saison de plus au Stade Rennais, on ne va pas s'en priver" assure Nicolas Holveck. "S'il ne prolonge pas, il faudra envisager un départ, c'est évident, maintenant la priorité c'est la prolongation. La meilleure chose pour tout le monde, ce serait qu'il reste. Je suis un perpétuel optimiste." Pour l'heure Eduardo Camavinga et son entourage ne semblent pas avoir pris de décision ferme pour la suite de la carrière du jeune milieu de terrain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess