Football

Statut de l’AS Monaco : les Girondins de Bordeaux réclament plus d’équité

Par Mathias Kern, France Bleu Gironde jeudi 13 février 2014 à 12:48

bordeaux triaud
bordeaux triaud © Panoramic

Bordeaux et six autres clubs ne digèrent pas l’accord entre l’AS Monaco et la LFP, du 23 janvier, qui permet au club de conserver son siège dans la principauté contre le versement de 50 millions d’euros. À Monaco, le régime fiscal et social est largement plus avantageux qu’en France. Les sept clubs engagent un recours judiciaire.

La ligue de football professionnel avait sans doute cru éteindre l’incendie, en trouvant un accord avec l’AS Monaco sur la question de l’implantation de son siège social sur la principauté, où le club jouit d’un statut fiscal et social privilégié. Pour rappel, pas d’impôts pour les joueurs étrangers et des charges réduites de 20% sur les salaires des joueurs français.

Sept clubs de Ligue 1, dont les Girondins de Bordeaux, ne comptent pas en rester là. Ils veulent que tous les clubs soient logés à la même enseigne, indique un communiqué des Girondins.

Une action pour faire annuler l'accord

Les présidents ont écrit une lettre commune ce jeudi à la LFP dans laquelle ils expliquent qu’ils engagent ensemble une action afin de faire annuler la transaction.

En janvier dernier, dans un communiqué, la LFP avait confirmé la signature d’un accord : "L'AS Monaco s'est engagée à verser un montant volontaire, forfaitaire et définitif de 50 millions d'euros à la LFP et à se désister du recours introduit devant le Conseil d’Etat. "

Les sept présidents signataires de la lettre adressée à la LFP :

Jean-Louis TRIAUD, Président du FC Girondins de BordeauxJean-François FORTIN, Président du SM CaenMichel SEYDOUX, Président de LOSC LILLELoïc FERY, Président du FC LorientVincent LABRUNE, Président de l'Olympique de MarseilleLaurent NICOLLIN, Président Délégué de Montpellier Hérault SCNasser AL-KHELAIFI, Président du Paris-Saint-Germain