Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Thierry Laurey, avant le match de Strasbourg face à Toulouse : "J'espère que leur fierté en a pris un coup"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Après avoir sombré mardi à Brest (défaite 5 à 0), le Racing doit une revanche à ses supporters ce samedi face à Toulouse au stade de la Meinau. Mais le TFC est une bête aux abois. Il a perdu ses six derniers matchs de Ligue 1 et a plongé à la dernière place. Malheur au vaincu !

Contre Toulouse, Adrien Thomasson et le Racing doivent une revanche à leur public, après la raclée reçue à Brest (5-0)
Contre Toulouse, Adrien Thomasson et le Racing doivent une revanche à leur public, après la raclée reçue à Brest (5-0) © Maxppp - Jean-Marc Loos

Les footballeurs strasbourgeois étaient comme des boxeurs, sonnés par un KO, après cette déroute 5 à 0 chez le promu brestois. Il a fallu panser les plaies, analyser les raisons de cette humiliation. "C'est impossible de faire abstraction tout de suite après, on est obligés d'en parler, de voir ce qui n'a pas fonctionné, pourquoi on a pris une telle claque, explique le milieu de terrain strasbourgeois Adrien Thomasson. Ça a fait mal à la tête et on a vécu des heures difficiles après le match. Il faut en tirer les enseignements, pour ne pas reproduire un tel match". 

Une claque salutaire ?

Pour ce qui est de l'analyse à froid de la claque reçue à Brest, l'entraîneur Thierry Laurey fait un résumé sévère : "On a fait n'importe quoi. On ne peut pas simplement jouer les ballons d'attaque, il faut aussi défendre de temps en temps. Défensivement, c'était le néant". Heureusement, les joueurs du Racing n'auront pas eu à gamberger trop longtemps, car ils retrouvent dès ce samedi soir leur arène de la Meinau. Ils devront transformer "la honte" ressentie en Bretagne en rage de vaincre. "J'espère que leur fierté en a pris un coup, qu'ils seront vexés et que cette claque sera salutaire, poursuit Thierry Laurey. Qu'ils vont montrer à tout le monde que c'est un accident. Je veux qu'on se souvienne de cette défaite et de score toute la saison. Il va falloir qu'on soit dans un état d'esprit irréprochable, une attitude positive de tous les instants, pour aller chercher un résultat". 

"Seule la victoire nous permettra de retrouver le sourire", conclut le milieu de terrain strasbourgeois Adrien Thomasson. Au delà de la réaction d'orgueil attendue,  l'enjeu sportif est de taille, car c'est un adversaire direct dans la course au maintien qui débarque à la Meinau, Toulouse, la lanterne rouge. 

Un adversaire à la dérive

Le TFC est en grosse difficulté depuis deux mois. Il reste sur une série terrible de six matchs perdus en Ligue 1. "Quand vous perdez six fois d'affilée et que vous êtes derniers, le doute s'installe, reconnaît l'entraîneur toulousain, Antoine Kombouaré, qui est arrivé au chevet de l'équipe à la mi-octobre et qui avait coaché le Racing un peu plus d'un an, entre l'été 2003 et octobre 2004. Il va falloir être costaud mentalement pour réussir à sortir des grands matchs sur la durée !"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Racing - Toulouse, c'est à suivre dès 19h30 sur France Bleu Alsace, coup d'envoi à 20 heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess