Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Julien Sablé à la tête de l'ASSE : "Ce n'est pas un intérim" selon Roland Romeyer

jeudi 16 novembre 2017 à 11:12 Par Maxime Fayolle et Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Julien Sablé a été présenté ce jeudi à la mi journée à l'Étrat. "Ce n'est pas un intérim", martèle Roland Romeyer.

Julien Sablé et Roland Romeyer
Julien Sablé et Roland Romeyer © Radio France - Maxime Fayolle

Saint-Étienne, France

La conférence de presse de ce jeudi à l'Étra, était particulièrement attendue puisque le président de l'ASSE, Roland Romeyer, était en compagnie de Julien Sablé, fraîchement nommé après l'éviction retentissante du coach catalan Oscar Garcia. Le président de l'ASSE a pris la parole et assez vite dissipé le doute : Julien Sablé, enfant vert et amoureux du club, prend le poste, à la manière de Christophe Galtier il y a quelques années. Il est là pour durer... si tout va bien.

L'entraînement des Verts a été décalé ce jeudi matin : il devait débuter à 11h au lieu de 10h, la faute aux terrains de l'Etrat qui sont gelés. La conférence de presse, elle, a pris du retard.

Le déroulé de la conférence de presse :

13h20 : Arrivée de Julien Sablé et Roland Romeyer

Le nouveau coach commence avec un mot sur Oscar Garcia "Pendant 4 mois j'ai beaucoup appris avec lui et son staff. Il y'a 2 jours Roland Romeyer est venu me voir pour m'annoncer la nouvelle. Il a fallu penser aux joueurs, à Lille."

Sur sa capacité à endosser ce rôle : "Je ne me suis pas posé la question. Le club me l'a demandé. J'ai commencé ma reconversion, les choses se sont précipitées"

Priorité au match de Lille

Son poste relève-t-il de l'intérim ? "Je me concentre sur Lille, et sur le groupe. Je n'ai pas eu le temps de me projeter. Je n'ai rien regardé, ni la TV, ni les journaux. Lille s'est bien préparé, nous moins. Les joueurs sont réceptifs. J'ai une idée du projet de jeu que je veux insuffler. Mais j'ai surtout des valeurs, il faut que les joueurs ne lâchent rien. On va tout donner. Lille c'est une belle équipe, c'est la solidarité qu'on va afficher qui sera importante. C'est l'équipe la plus rigoureuse qui l'emportera. En ce qui me concerne je suis excité. On va y aller avec humilité et enthousiasme"

Sur ce match de Lille : "Il faut laver les têtes. On sort du derby et il faut du temps pour mettre un projet de jeu en place. On veut gagner. Il faut afficher un bon état d'esprit. On ne va rien révolutionner. Même si j'étais au centre de formation, je ne vais pas lancer 11 jeunes demain. Si on peut prendre un jeune avant de recruter, pourquoi pas. Mais un jeune ne peut pas arriver à passer de l'Etrat à Geoffroy Guichard et être une star, il faut du temps."

Les joueurs n'étaient pas au courant par le changement de coach. Mais les joueurs ont été touché par ce changement, Julien Sablé le confirme "Romain Hamouma par exemple était marqué. C'est un professionnel. Je n'ai que des bons mecs dans mon groupe."

13h30 : Roland Romeyer prend la parole

"Je n'avais pas prévu le départ d'Oscar. Mardi, il a fallu aller vite. Dès que j'ai senti ses envies de départ, j'ai été voir Julien Sablé et je lui ai demandé si je pouvais compter sur lui. En 2 min, il m'a dit oui. Hier (mercredi) à 15h45 j'ai signé les documents de résiliation pour la Ligue. Avant cela je n'étais pas sûr du départ d'Oscar"

"Ce n'est pas un intérim, je ne contacterai aucun entraîneur"

Sur la capacité de Julien Sablé : "C'est un gros travailleur. Depuis que je lui ai confié le centre de formation, il est un grand professionnel." Le président de l'ASSE confirme d'emblée : "J'ai demandé à Julien comme je l'avais fait avec Christophe Galtier s'il pouvait devenir coach. Et ce n'est pas un intérim. Julien a mon entière confiance. Je n'ai contacté aucun entraineur et je n'en contacterai aucun !"

Julien Sablé comprend que sa nomination étonne : "Je comprends le scepticisme envers moi. Mais je suis avec Thierry Cotte, Alain Ravera, Sébastien Sangnier. Je refuse qu'on manque de respect aux gens avec qui je travaille au quotidien."

Sportivement, le président n'a pas donné d'objectif précis : "C'est un nouveau cycle. Comme avec Oscar, même s'il a été de courte durée. J'ai demandé à Julien de faire du meilleur jeu qu'actuellement. On veut faire jouer des jeunes. Ce travail a été entamé avec Oscar."

Oscar n'a pas compris l'importance de l'AS Saint-Etienne" - Roland Romeyer

Sur l'échec Oscar Garcia : "On ne s'est pas compris. On pensait faire un bon mariage. Ca n'a duré que 5 mois ... Quand on vient d'un autre pays, Leonardo Jardim (entraineur de l'AS Monaco) disait qu'il faut s'adapter au club. On a fait le maximum mais Oscar n'a pas compris l'importance de l'ASSE à Saint-Etienne, c'est une ville de foot, de pression ... Le derby lui a fait vraiment mal à la tête. Il voulait changer des choses, j'avais dit qu'on verrai celà au mercato d'hiver, il n'a pas voulu attendre. C'est la raison pour laquelle il nous a demandé de partir. Quelques jours avant, je n'avais pas senti cela."

Oscar Garcia a quitté l'ASSE, visiblement en désaccord avec les dirigeants. Pourtant, Roland Romeyer reste droit dans ses bottes : "Je ne me pose aucune question sur le fonctionnement du club. Ca fait 2 saisons que Christophe avait envisagé de trouver un club. Il n'est pas parti comme ça. Oscar et lui sont partis pour des raisons qui les regardent. Je ne changerai pas l'organisation du club mise en place en 2010 : on a remonté le club sportivement et financièrement, on a gagné la Coupe de la Ligue en 2013, on a fait plusieurs campagnes de Coupe d'Europe, on a fait des aménagements ... On a progressé. Amenez moi quelqu'un qui a de l'argent et des idées, et je l'accueille à bras ouverts"

Le "plus gros chantier" de Sablé, c'est "l'équipe pro"

Le centre de formation perd son directeur avec Julien Sablé, mais ce n'est pas un problème pour Roland Romeyer "Julien travaillait avec Philippe Guillemet, il va reprendre la charge. On garde notre priorité au centre de formation même si actuellement le plus gros chantier c'est l'équipe pro."