Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Suspense intenable pour le SCB !

vendredi 21 juillet 2017 à 8:30 Par Hélène Battini et Jean Pruneta, France Bleu RCFM et France Bleu

L’attente devient de plus en plus difficile pour beaucoup et notamment les salariés du club. Une attente qui va durer jusqu'à ce vendredi soir encore…

Frédéric Antonetti fait partie du groupe de repreneurs du SCB
Frédéric Antonetti fait partie du groupe de repreneurs du SCB © Radio France -

Corse, France

Aucune décision n’a été prise jeudi après-midi entre la délégation bastiaise menée par l'ancien Président Pierre-Marie Geronimi, accompagné de trois des futurs repreneurs du club, Jean Dominici, Frédéric Antonetti et Claude Ferrandi, et en face les représentants de la Fédération Française de Football et de la Ligue Nationale. Son représentant, ainsi que celui de la Ligue Nationale, ont défendu les deux décisions de rétrogradation prises par la DNCG. Ils ont également fait grief à la délégation bastiaise d'avoir engagée trop tardivement cette reprise en main du club et de ne pas en avoir informé les instances plus tôt.

Les trois parties ne sont pas parvenues à trouver une position commune. Deux voies étaient possibles : soit les parties trouvaient un accord immédiat, c'est à dire favorable au SCB avec une réintégration en Ligue 2, et la procédure s'arrêtait là, soit il y avait désaccord et c'est la fédération qui trancherai le lendemain. Les défenseurs du Sporting ont de leur côté fait un état de la situation, souligné la situation sociale de près d'une centaine d'employés, contesté les décisions de la DNCG, notamment celle en appel et présenté dans le détail le projet des investisseurs.

Le choix du conciliateur

Pas d'accord donc, mais cela ne veut pas dire que tout est perdu, bien au contraire, tout est désormais entre les mains du conciliateur du CNOSF qui a reçu et entendu les parties. C'est lui qui va désormais rédiger une proposition qu'il enverra au Sporting et à la Fédération dans la journée et c'est le Comité Exécutif de la FFF qui prendra d'ici la fin d'après-midi une décision définitive. Un Comité qui, en général, suit l'avis du conciliateur. Il faut donc croiser les doigts pour que son rapport soit favorable au SCB.

Le point de vue juridique

M. Olivier Martin, spécialiste du Droit du Sport, était l'un des avocats défendant le club Bastiais ce jeudi devant le CNOSF. Il répondait ce vendredi matin aux questions de Jean Pruneta sur RCFM.