Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

TFC : "Je ne supporterais pas un quelconque relâchement" prévient Patrice Garande avant Pau

-
Par , France Bleu Occitanie

Le TFC, troisième de Ligue 2, se déplace ce mardi à Pau pour y affronter les Béarnais, promus et 17es. Un match que les Toulousains abordent sur le podium, pour la première fois de la saison, et l'opportunité de viser plus haut encore. "Ce ne sera pas un match fermé", analyse Patrice Garande.

"Ce qu'il faut corriger c'est notre concentration", pointe l'entraîneur toulousain Patrice Garande
"Ce qu'il faut corriger c'est notre concentration", pointe l'entraîneur toulousain Patrice Garande © Maxppp - Xavier de Fenoyl

C'est une première cette saison. Pour la première fois, le TFC va disputer un match en figurant sur le podium de Ligue 2, à la troisième place (avec 29 points, voir classement plus bas). Après sa victoire samedi à suspense samedi contre le Havre (4-3), Toulouse se déplace ce mardi soir à Pau, au stade du Hameau pour y affronter le Pau FC,  17e de Ligue 2. Le promus, en difficulté à l'extérieur et plutôt performant à la maison. Les Béarnais n'ont perdu que deux matches sur sept dans leur stade. "Je ne m'attache pas au fait que Pau soit mal classé, explique Patrice Garande, l'entraîneur toulousain. Le piège serait de se dire que le plus dur est fait et que le match est gagné d'avance."

France Bleu Occitanie : Après 16 journée de championnat, quels axes de progrès à chercher ? 

Patrice Garande : Ce qu'il faut corriger c'est notre concentration, c'est à dire qu'il ne faut pas sortir du match. Quand on fait des entames de match comme on a fait samedi dernier contre le Havre (2-0 après douze minutes) on doit avoir beaucoup plus de maîtrise. Par la suite, on est sorti du match. Alors, ça ne veut pas dire qu'on a fait n'importe quoi. Mais, inconsciemment, on a un peu plus reculé, on ne défendait plus en bloc haut, en avançant [...] Il faut que l'on soit plus tueurs dans notre état d'esprit. Même avec deux buts d'écart, le match n'est pas fini. Ce sont ces choses-là qu'il faut corriger. Sinon, ça peut être un frein à notre progression, si l'on veut rester là-haut, et notre ambition c'est d'améliorer cette position, d'aller chercher encore plus haut. C'est surtout sur cet aspect-là qu'on veut travailler. Ces jours ci, nous n'avons pas trop le temps avec l'enchaînement des matches. Mais déjà, il faut l'avoir en tête. Je sais que tout n'est pas parfait, j'espère qu'un jour on arriver à maitriser un match pendant 90 minutes. Pour l'instant on est encore dans une phase d'apprentissage dans ce domaine-là. Après il faut qu'on comprenne vite parce que les échéances qui viennent vont être très très importantes. Et en ce sens-là, il faudra qu’on s’améliore en défense, qu’on n’ait pas besoin de marquer quatre buts à chaque match. Mais dans le groupe, j'ai des joueurs d'expérience et ils en ont conscience de ça, de ces problèmes à travailler. Je ne m'inquiète pas. Je pense que c'est mental.

Vous êtes maintenant troisièmes, ça veut dire aussi que le TFC a un statut à assurer, à assumer…

On en parle tout le temps, le statut de favori, on l'avait quand on a commencé le championnat. À partir du moment où l'on est en haut du classement, ce n'est pas quelque chose qu'on va cacher. Il va donc falloir assumer ça. Mais on en parle tout le temps entre le staff et les joueurs, et mieux, puisque les joueurs, eux-mêmes, en parlent entre eux. Je trouve ça intéressant et positif. Ils ne sont pas juste là pour nous écouter et mettre en application ce qu'on leur dit. Il faut toujours qu'ils s'approprient les choses. Ils en ont très envie et ils le montrent. Mais la réponse, on l'aura déjà sur le match de Pau. Et à la reprise (avec un calendrier chargé : Paris FC, Caen, Grenoble, Troyes, Auxerre notamment au programme jusqu'à mi-février).

Pau est promu, 17e au classement, pour autant cela va mieux après un début de saison compliqué… de quoi rendre le match plus difficile pour Toulouse ? 

Je connais bien Didier (Tholot, l'entraîneur de Pau). C'est une équipe qui joue. Elle ne va sans doute pas nous proposer un bloc bas, elle va essayer de mettre en place son jeu. Je m'attends donc à un match qui va être difficile, parce que c'est sûr qu'ils vont chèrement vendre leur peau mais au niveau du jeu, je ne m'attends pas à un match fermé. Je ne m'attache pas au fait que Pau soit mal classé, comme lorsqu'on s'est déplacé à Châteauroux. Le piège serait de se dire que le plus dur est fait et que le match est gagné d'avance. Et ce qui m'intéresse surtout c'est nous, c'est 'comment on va se comporter'. Si je voulais résumer : je n'admettrais pas et ne supporterais pas un quelconque relâchement pour ce match. On va là-bas pour gagner. À chaque fois qu'on est à domicile ou à l'extérieur, c'est la victoire qu'on cherche, on a cette ambition-là. Après il faudra le montrer sur le terrain. Et en face, on aura une équipe en difficulté et qui voudra prendre des points. Mais on ne peut pas être battus, par exemple, sur l'envie. Je ne supporterais pas ça. 

Pau FC / TFC, 17e journée de Ligue 2, mardi 22 décembre à 20h. 

Match à vivre en intégralité dès 19h30 sur France Bleu Occitanie pour l'avant-match

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess