Football

"Un immense bonheur" Thibault Moulin qualifié en Ligue des Champions

Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 22 août 2016 à 20:08 Mis à jour le mercredi 24 août 2016 à 18:52

Thibault MOULIN sous le maillot du Legia Varsovie
Thibault MOULIN sous le maillot du Legia Varsovie © Maxppp - LESZEK SZYMANSKI

Thibault Moulin voit sa carrière s’accélérer. Trois ans après son départ du Stade Malherbe, le milieu de terrain formé à Caen est qualifié avec son club de Varsovie pour la phase de poule de la Ligue des Champion ! Il nous confie ses sentiments.

Thibault Moulin a connu cette semaine le grand frisson et le grand stress des matchs européens à gros enjeux. Son club du Legia Varsovie semblait idéalement placé pour se qualifier en Ligue des Champions après un succès 2-0 à l'extérieur, mais les Irlandais de Dundalk se sont révélés coriaces ce mardi lors du match retour. Après une magnifique ouverture du score (19e minute) ils ont bénéficié d'un avantage numérique à 20 minutes de la fin après l'expulsion d'un coéquipier de Thibault Moulin. Le Normand s'est transformé en passeur décisif pour envoyer l'un de ses coéquipiers inscrire le but de la délivrance dans les arrêt de jeu.

Des moments que je ne pourrai jamais oublier ! Maintenant j'aimerai jouer contre une équipe française - Thibault Moulin

Thibault Moulin nous a accordé une longue interview au lendemain de cette qualification. Pour passer en revue tous les sujets : l'émotion de la qualification, ses espoirs de tomber sur un club français en phase de poule "ce serait une petite revanche pour montrer que j'existe toujours" et sa nouvelle personnalité, moins timide

Interview Thibault MOULIN

Sa carrière

Né à Flers, Thibault Moulin avait pu réaliser le rêve de beaucoup de petits normands passionnés de football : intégrer le Stade Malherbe de Caen et y devenir professionnel. Régulièrement surclassé dans les équipes de jeunes, il a même joué au Stade de France le lever de rideau de la finale de la Coupe de la Ligue le 30 avril 2005

La joyeuse troupe caennaise, avec Thibault Moulin (3e en haut à gauche), a battu Strasbourg en lever de rideau de la finale de la Coupe de la Ligue 2005.  - Radio France
La joyeuse troupe caennaise, avec Thibault Moulin (3e en haut à gauche), a battu Strasbourg en lever de rideau de la finale de la Coupe de la Ligue 2005. © Radio France - Francis Gauguin

Quelques années plus tard, c’est en Ligue 1 qu’il a connu son baptême du feu professionnel (septembre 2010 contre Auxerre). Mais le milieu de terrain « petit format » (1m73) n’a jamais vraiment percé dans son club formateur, malgré ses deux sélections en Equipe de France espoir.

C’est en Ligue 2, en prêt à Chateauroux (2011/2012) puis à Clermont-Ferrand (saisons 2013/2014 et 2014/2015) que Thibault Moulin s’est fait remarquer. En devenant titulaire indiscutable et occasionnellement buteur (9 buts en 3 ans).

La révélation en Belgique

L’été dernier Thibault Moulin a fait le choix de l’exil : direction la Belgique et le club de Waasland-Beveren pour y retrouver un championnat de 1ère division. Et il s’est remarquablement adapté pour y devenir le capitaine de l’équipe quelques mois plus tard ! Le jeune homme, qui avait laissé le souvenir d’un joueur timide en Normandie, est alors devenu un leader de vestiaire. Avec de très bonnes statistiques : 4 buts et 10 passes décisives. En avril dernier un titre de la presse belge résumait à lui-seul son nouveau statut : « Thibault Moulin l’inconnu suivi par les grands du championnat ». Du FC Bruges au grand Anderlecht en passant par Gand et le Standard de Liège, l'Ornais était très courtisé !

Cap à l’Est

Thibault Moulin, désormais derrière le logo de la Ligue des Champions en conférence de presse - Maxppp
Thibault Moulin, désormais derrière le logo de la Ligue des Champions en conférence de presse © Maxppp - LESZEK SZYMANSKI

Finalement le Normand a dribblé tous les grands clubs belges pour prendre la direction de la Pologne. Il a signé en juin dernier au Legia Varsovie. Le club, auteur d’un doublé championnat-coupe de Pologne la saison dernière, a franchi donc cette semaine  le 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions. C'était l'ultime étape avant le grand frisson des phases de poules de la Champions League pour le jeune normand qui a pris sa première licence à Athis de l’Orne alors qu’il n’avait que 6 ans.