Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020 -2021 du Racing Club de Strasbourg

Thierry Laurey, après le maintien du Racing Club de Strasbourg en Ligue 1 : "L'objectif est atteint"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Immense soulagement à la Meinau. Le Racing reste en Ligue 1 après son match nul (1-1) ce dimanche face à Lorient. Il termine 15ème du classement avec 42 points. Une nouvelle ère devrait s’ouvrir avec le très probable départ de l’entraîneur Thierry Laurey.

Objectif maintien en Ligue 1 atteint pour l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey et l'attaquant Ludovic Ajorque
Objectif maintien en Ligue 1 atteint pour l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey et l'attaquant Ludovic Ajorque © Maxppp - Cédric Joubert

Ce duel pour le maintien aura été une rencontre crispante, où il ne s’est presque rien passé, mais ce résultat nul permet aux Strasbourgeois et aux Lorientais de rester en Ligue 1. C’est Nantes, battu par Montpellier, qui finit 18ème et devra affronter Toulouse en barrages pour sauver sa peau dans l’élite. Le Racing termine 15ème avec 42 points.

Habib Diallo a ouvert le score de la tête à la 18ème minute sur la première occasion du Racing. Les Lorientais ont été complètement inoffensifs jusqu’à la pause. Mais en début de deuxième mi-temps, Trevoh Chalobah a égalisé et remis un coup de pression aux Strasbourgeois. Les résultats sur les autres stades étant favorables aux deux équipes, elles se sont ensuite contentées de faire tourner le ballon et d’attendre la fin du match pour assurer leur maintien en Ligue 1 (1-1 au final).

Une joie contenue pour les Strasbourgeois

Au coup de sifflet final, les Lorientais ont explosé de joie. Joie beaucoup plus contenue pour les Strasbourgeois, qui ne se sont pas attardés sur la pelouse. Ils attendaient beaucoup mieux de cette saison, où ils ont frôlé la correctionnelle. Ils ont souffert du covid au début, de l’absence du public avec seulement 4 victoires à la Meinau, c’est famélique. Mais ils ont aussi montré beaucoup trop de lacunes, défensives en particulier.

"Nous, on voulait absolument gagner pour le dernier match à la Meinau, donc le fait de se prendre un but nous a un peu frustrés, explique le défenseur strasbourgeois Alexander Djiku. Eux, ils étaient très contents de faire match nul, c'est ce qu'il venait chercher. Les deux sont maintenus, tant mieux. Nous on a vraiment explosé de joie dans les vestiaires. On a vécu une saison très difficile, on a eu des hauts et des bas cette saison, mais on n'a jamais lâché. On finit par se maintenir, on va retenir ça, même si en début de saison, on se voyait finir dans les 10 - 12 premiers".

Thierry Laurey n'a jamais tremblé

L’essentiel est fait, le Racing repartira pour une cinquième année consécutive en Ligue 1. Et l'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey avait le sentiment du devoir accompli. Il a expliqué ne pas avoir tremblé ce dimanche, même après l'égalisation lorientaise.

"Personnellement je ne voyais pas un gros risque, argumente Thierry Laurey. Vous pouvez prendre ça pour de la prétention, mais ça n'est pas mon problème. Je pensais réellement qu'on n'était pas en danger ce soir. On est heureux que ça se soit bien terminé. C'était un peu plus long que prévu. On aurait aimé être à l'abri un peu plus tôt. L'objectif est atteint, le maintien, c'est déjà ça. Après on aurait aimé terminer à une place un peu plus valorisante, mais il y a des matchs importants qu'on a mal géré."  

Thierry Laurey voit Marc Keller ces prochains jours pour évoquer son avenir

Une nouvelle ère devrait s'ouvrir au Racing avec l’arrivée très probable d’un entraîneur pour remplacer Thierry Laurey, dont le départ n’est pas encore acté officiellement.  "La situation va se régler naturellement, explique Thierry Laurey. Je n'ai pas de nostalgie quand je quitte un club, je n'ai pas de regrets ou quoi que ce soit. Si je dois rester, je resterai, ça n'est pas un problème non plus. On va se rencontrer avec les dirigeants et on va discuter tranquillement et décider de la situation. Marc (Keller), comme moi d'ailleurs, on a annoncé depuis longtemps que tant que le maintien ne serait pas acquis, on ne discuterait pas".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess