Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Thierry Laurey : « La défaite (à Metz) nous reste vraiment en travers de la gorge ».

-
Par , France Bleu Alsace

Le Racing n’y arrive décidément pas à Metz. Face à des Lorrains en plein doute, les Strasbourgeois n’ont pas été assez audacieux et réalistes et ils se sont fait piéger sur la première occasion des Messins (1-0). Ils sont toujours aussi stériles en attaque loin de la Meinau.

Encore raté à Metz, le Racing Club de Strasbourg s'incline 1 à 0 au stade Saint-Symphorien
Encore raté à Metz, le Racing Club de Strasbourg s'incline 1 à 0 au stade Saint-Symphorien © Maxppp - Jean-Marc Loos

Strasbourg, France

A Metz, l’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey a opté pour un système prudent à cinq défenseurs. Un pari réussi défensivement, car les Messins n’ont absolument pas été dangereux jusqu’à l’ouverture du score par John Boye sur corner (69ème minute). En revanche, les Strasbourgeois n’ont pas assez pesé en attaque, Kenny Lala s’est créé la meilleure occasion à la demi-heure de jeu en perdant un duel face au gardien lorrain Alexandre Oukidja. Puis le Racing a poussé en vain en fin de match, Alexander Djiku voyant notamment sa tête à bout portant repoussée par l’ancien portier strasbourgeois.

Comme il y a deux ans, le Racing relance Metz

Le Racing a-t-il manqué d’ambition face à une équipe messine qui n’avait plus gagné en Ligue 1 depuis la mi-octobre ? « Oui, peut-être un peu à mon goût, reconnaît le défenseur Alex Djiku. Offensivement, il nous manquait un brin de fougue, on va dire, ce petit truc qui nous aurait permis de marquer un but. Malheureusement, on ne concrétise pas nos occasions et on se fait punir sur leur seule occasion du match. Si on gagnait contre Metz, on les enterrait, là c’est dommage, on relance un concurrent direct ».

Toujours cette inefficacité à l'extérieur

L’entraîneur Thierry Laurey regrette un scénario assez similaire au match de Coupe de la Ligue mardi (perdu aux tirs au but à Reims). « Je n’ai pas vu mon équipe en danger pendant 70 minutes, jusqu’au but. Même avec un match nul, j’aurais été déçu. La défaite me reste donc en travers de la gorge. Quand tu maîtrises le match et que tu as des situations nettes, il faut tuer la bête. Il va falloir qu’on comprenne ça, car ça fait deux fois en quatre jours, ça fait beaucoup. Ça nous coûte une qualification en Coupe de la Ligue et une victoire qui nous aurait placé de manière très intéressante au niveau du championnat ».

En dix matchs à l'extérieur en championnat, les Strasbourgeois n'ont pas marqué à huit reprises. Ils n'ont inscrit que cinq buts, quatre à Amiens et un à Bordeaux, et ils se sont imposés lors de ces deux matchs.

Au lieu d'intégrer le top 10, le Racing recule d'une place après les résultats de samedi, il est 12ème de Ligue 1.

Après un stage en Espagne, le Racing disputera samedi prochain les seizièmes de finale de la Coupe de France à Angoulême.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu