Sports

Top 14 : L'UBB rentre de Castres le ventre vide

Par Kevin Boderau, France Bleu Gironde dimanche 30 octobre 2016 à 15:46

Les efforts de Baptiste Serin et Loann Goujon n'ont pas suffi face au CO
Les efforts de Baptiste Serin et Loann Goujon n'ont pas suffi face au CO © Radio France - Hamon

A l'heure du déjeuner, l'Union Bordeaux-Bègles s'est inclinée 33 - 27 pour son déplacement sur la pelouse du Castres Olympique. Les bordelais, longtemps dominés, avaient pourtant le point du bonus défensif au bout du pied dans les dernières secondes.

A horaire spéciale, match paradoxal. Après trois succès de rang en Top 14 et quatre points pris en Coupe d'Europe face à l'Ulster et Clermont, l'Union Bordeaux-Bègles débarquait avec quelques certitudes sur la pelouse de Pierre Antoine. Mais décidément la petite forteresse du Tarn reste imprenable pour Bordeaux (aucune victoire depuis la remontée dans l'élite en 2011). Largement dominé en première période par des Castrais qui avaient des choses à se prouver à la maison, l'UBB rentrait au vestiaire à la pause avec "seulement" six point de retard (23 - 17).

"On est parti avec un handicap de 13 points" - Jefferson Poirot, pilier de l'UBB

Indiscipline et mêlée défaillante

Jacques Brunel avait prévenu, il faudra réduire l'indiscipline. Et si l’entraîneur des avants a été en parti écouté, l'en-avant volontaire de Talebula à la 12e minute a coûté cher. Carton jaune pour le 3/4 aile et essai de pénalité. Pourtant dans le sillage de Baptiste Serin, et sur sa première vraie incursion, Bordeaux a recollé. Les bordelais pourront également regretter l'essai de Combezou (20') visiblement entaché d'un en-avant.

"On doit garder cette ambition offensive" - Raphaël Ibanez, entraîneur de l'UBB

Mais là où Jacques Brunel aura le plus de regret, c'est sur la mêlée et les phases de conquêtes. Très largement dominé dans ces deux secteurs, Bordeaux n'a pas su répondre au défi physique imposé par les Castrais. Dans une deuxième période très hachée, l'UBB a trouvé les ressources pour s'offrir une fin de match folle. A la 71e Jayden Spence est magnifiquement trouvé en bout de ligne par Blair Connor avant que Lionel Beauxis n'ait la pénalité du bonus défensif au bout du pied à la dernière seconde. Mais ce sera finalement le seul coup de pied manqué de l'après-midi. Les bordelais resteront donc sur leur faim. Un résultat cruel.

"C'est rageant !" Jean-Marcellin Buttin, arrière de l'UBB

Partager sur :