Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Toulouse : la lettre de rupture des supporters au TFC

jeudi 10 mai 2018 à 16:29 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

La coupe est pleine. La défaite contre Lille dimanche dernier marque une fracture entre le Toulouse Football Club et ses clubs de supporters. Les quatre principaux annoncent dans un communiqué commun qu'ils suspendent leurs activités et ne seront pas dans les tribunes de Bordeaux samedi.

Le malaise n'a fait que s'accentuer depuis trois saisons.
Le malaise n'a fait que s'accentuer depuis trois saisons. © Radio France - Jean Saint-Marc

Toulouse, France

Le communiqué est aussi sec que leur amertume est grande. Le BFS/Viola club, les Indians Tolosa, Occifans et les West Eagles, quatre des sept clubs qui soutiennent les Violets, ont écrit au président du TFC. C'est peu dire qu'ils n'ont pas digéré la défaite 3-2 contre Lille au Stadium dimanche, pas plus que "le silence des dirigeants" lors de l'intervention de la police à la sortie. Intervention qui s'est soldée par un supporter blessé, sept en garde à vue dont un condamné à huit mois de prison avec sursis et deux ans d'interdiction de stade. 

"Nous avons honte de ce qu'est devenu notre TFC"

Mais au-delà de ce dimanche qui a plongé le TFC dans la zone de barragiste de la Ligue 1, cette lettre ouverte révèle un malaise plus profond : l'accumulation de plusieurs saisons laborieuses. Alors les clubs disent leurs quatre vérités aux joueurs "qui comme tout le monde l'a vu, font tout pour entraîner notre club vers le bas"; aux cadres du club coupables à leurs yeux "d'immobilisme, de copinage et de médiocrité", au président Sadran "qui n'est plus intéressé par le club" 

Le communiqué des supporters publié ce jeudi - Aucun(e)
Le communiqué des supporters publié ce jeudi

La question de confiance

Pour marquer leur ras-le-bol, les supporters ont décidé de déposer leur matériel devant le Stadium vendredi à 14h. Ils ne se déplaceront pas non plus à Bordeaux pour le match décisif samedi : "même si nos concurrents nous offrent le maintien, cela ne changera rien. En l'état, le club est condamné à revivre chaque année encore et toujours la même saison en attendant la Ligue 2."

La lettre se termine par une question posée directement au président Olivier Sadran : "Pourquoi vous suivre (encore) aujourd'hui?"

Ce n'est pas la première fois que les supporters des Violets font connaître leur mécontentement devant les résultats de leur équipe. En 2016, ils avait fait ironiquement la fête en tribune pour railler la probable descente en Ligue 2 lors d'un match contre le Gazélec Ajaccio. Mais cette fois, ils n'ont plus le cœur à rire, même jaune.