Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Toulouse-Reims : récit d'une soirée lunaire au Stadium

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Toulouse s'est incliné pour la huitième fois consécutive en Ligue 1 ce samedi soir au Stadium face à Reims (0-1). Des supporters ont voulu s'en prendre aux dirigeants, ambiance tendue à la sortie des vestiaires, un président qui esquive la presse… ou presque. Récit.

Illustration.
Illustration. © Radio France - Julien Balidas

Il est 22h11 au Stadium. Olivier Sadran, président du TFC, sort du vestiaire toulousain. Pas de communication prévue avec la presse. "Je ne pense pas."

En coulisses, le bazar 

22h14. Scène originale voire pathétique. Le chargé de communication du club, après s'être entretenu avec les dirigeants, revient appeler notre confrère du quotidien La Dépêche du midi, positionné en zone mixte avec une dizaine de confrères à attendre des réactions toulousaines. Pour voir qui ? Olivier Sadran. Qui va lui accorder quelques minutes dans les bureaux du TFC. Le quotidien est partenaire du club. Les journalistes restés en zone mixte, de RTL à RMC en passant par 20 Minutes, restent scotchés. Les esprits s'échauffent. Jean-François Soucasse, président-délégué, passe une tête et peine à trouver les mots pour expliquer la situation. 

22h45. Olivier Sadran passe et repasse en zone mixte. "On lira tout dans La Dépêche demain ?" lance un journaliste. "C'est possible", répond le président du TFC.  

Un soir de huitième défaite consécutive en Ligue 1, les dirigeants ont à peine eu un regard vers la presse. En plus de se couper des supporters, voilà que la presse a haussé la voix, sans avoir de réponse claire. 

Des supporters tentent de monter en présidentielle

Un peu plus tôt, l'ambiance avait été électrique en tribunes. Une vingtaine de supporters venus du virage Brice Taton ont voulu monter en tribune présidentielle. Certains ont pu échanger avec Olivier Sadran, d'autres ont été refoulés par la sécurité, dépassée par les événements dans un premier temps. Des personnes, qui n'avaient rien demandé, se sont retrouvées au milieu de ce désordre. 

Kelvin Amian a eu lui la délicatesse de s'arrêter devant la presse : "Je comprends les supporters", a lâché le défenseur.

Sur le terrain, un triste record égalé

Le TFC a signé une huitième défaite consécutive en Ligue 1 ce samedi et reste bon dernier du championnat avec 12 pris en 18 journées. Huit défaites de suite ? Comme en 2005. Record égalé. 

Toulouse ira à Lyon mercredi soir pour un match de Coupe de la Ligue avant d'aller à Nice pour boucler la phase aller du championnat. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu