Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Tours FC - Ettori : "On ne vendra pas Andy Delort cinq millions d’euros… ni même quatre !"

vendredi 1 août 2014 à 23:45 Par Anthony Raimbault et Jérémie Richard, France Bleu Touraine

Avant la victoire du Tours FC face à Créteil (4-2), Jean-Marc Ettori est revenu pour France Bleu Touraine sur le dossier Andy Delort. Le président du Tours FC est clair : les cinq millions d’euros évoqués pour le transfert de l’attaquant tourangeau, c'est un rêve. Jean-Marc Ettori tacle aussi l’agent d’Andy Delort.

Jean- Marc Ettori (président du Tours FC)
Jean- Marc Ettori (président du Tours FC) © Radio France - Anthony Raimbault

ettori

Le prix d’Andy Delort "Tout le monde dit des choses… On ne vendra pas Andy Delort cinq millions, ni même quatre. Toute l’Europe est en crise. Nous n’avons eu aucune offre de clubs français. Nous avons eu des espoirs avec Lens, tout le monde connaît le feuilleton. Pas plus tard qu’hier (jeudi), Gervais Martel m’a dit "on pourrait peut-être faire affaire au mois de décembre ?", mais on ne peut pas attendre décembre !" (…) *Donc ne parlons pas de cinq millions d’euros. On est bien en dessous des quatre millions. Nous avons des offres aujourd’hui à la moitié de quatre* . (deux millions d’euros)". Quel club ? "On discute ! J’ai fait un peu de politique dans le passé pour savoir manier la langue de bois." Un club espagnol ? *"Non, non, c’est des histoires d’agents. On a eu des contacts avec un club espagnol, mais jamais de la vie l’Atlético Madrid ne s’est intéressé une seconde  à  Andy Delort. C’est des embrouilles d’agents ! " "Si on se presse pour vendre Andy Delort, on le vend moins cher. Si on ne se presse pas, on le vend plus cher, mais on ne pourra pas demander à la DNCG de pouvoir recruter. Donc c’est un équilibre difficile à trouver. (…) Malheureusement, nous avions nous trouvé un accord avec un club. Andy avait trouvé un accord lui aussi avec ce club, mais pas l’agent ou le conseiller d’Andy … suivez mon regard."*