Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Tours FC : la rétrogradation administrative en N3 confirmée en appel

-
Par , France Bleu Touraine

La DNCG a confirmé en appel la rétrogradation administrative du Tours FC en Nationale 3. L'instance doute de l'authenticité des documents fournis par le président Jean-Marc Ettori. Ce dernier va saisir le CNOSF.

Le président du Tours FC, Jean-Marc Ettori
Le président du Tours FC, Jean-Marc Ettori © Maxppp - Hugues Le Guellec/Maxppp/La Nouvelle République

Tours, France

La descente aux enfers est confirmée pour le Tours FC. La commission d'appel de la Direction Nationale de Contrôle et de Gestion a refusé de revenir sur la première décision du 11 juillet. Le club de foot de Tours est rétrogradé administrativement en National 3. Les arguments du président du club Jean-Marc Ettori n'ont pas été entendus par les instances de la Fédération Française de Football, bien au contraire.

La DNCG met en doute l'authenticité des documents fournis par le club

Pour justifier sa décision, la DNCG met en doute la probité du club. Elle met en doute l'authenticité des documents d'abandon de créances présentés par Jean-Marc Ettori. Ce sont "des accusations d'une extrême gravité" écrit le président du club. Elles sont "fausses car ces engagements avaient été validés par le commissaire aux comptes du club" poursuit Jean-Marc Ettori. Pour lui, "toutes les garanties financières nécessaires avaient été données à la fédération française". Il dit s'être engagé à  "assurer sur ses fonds propres la trésorerie du club pour la saison à venir".

C'est dégueulasse ce qu'on fait au club

La décision donne le sentiment "de n’avoir été ni écouté, ni entendu par la commission d'appel, et que la décision était déjà entérinée avant même la tenue de l'audition" écrit le club dans un communiqué. On imagine mal l'affaire en rester là. Jean-Marc Ettori va consulter ses avocats et va saisir le CNOSF demain ou jeudi, le Comité National Olympique et Sportif Français. Mais pendant ce temps là, le début de la saison approche et les joueurs partent les uns après les autres. On en compte encore 4 en quelques heures : Kembo à Lens, Elana à Cholet, Carlier à Laval et Bloch à Toulouse.

Jean-Marc Ettori explique qu'il est dégoûté. Pour autant il ne baisse pas les bras,  puisqu'il va saisir le CNOSF, mais il ne se fait pas beaucoup d'illusions. 

Le président du Tours FC : "Je suis dégoûté"