Football

Tours FC : le coup de blues

Par Anthony Raimbault, France Bleu Touraine samedi 1 février 2014 à 14:48

Le Tours FC a pris une claque au stade des Costières à Nîmes
Le Tours FC a pris une claque au stade des Costières à Nîmes © Anthony Raimbault-Radio France

Le TFC a complètement perdu pied sur le terrain de Nîmes, relégable en Ligue 2. Une défaite 3 à 0 qui a marqué tout le vestiaire des bleus et son entraineur Olivier Pantaloni. Les réactions (sans langue de bois) des joueurs tourangeaux sur ce match que l’on voudrait déjà avoir oublié.

La course à la Ligue 1 paraît accessoire, presque illusoire après une telle prestation. Ce n’est pas la défaite qui met KO les supporters du TFC, mais bien la manière. Les bleus ont distribué les cadeaux aux attaquants des crocos qui n’en demandaient pas tant. En attaque ? Trop de maladresses dans le dernier geste ou la dernière passe à tel point que le portier nîmois a passé une soirée bien agréable dans ses cages.

Pantaloni sèche la séance de questions, silence de plomb dans le vestiaire

L’entraineur tourangeau passe le premier devant la presse. Un passage éclair : 15 secondes pour dire… qu’il ne parlera pas. Pas un mot plus haut que l’autre, mais on le sent bien, Olivier Pantaloni retient sa colère. 

"Plutôt que de trop en dire à chaud je préfère en rester là. Merci"

Olivier Pantaloni sèche le point presse d'après-match

Olivier Pantaloni n’a rien dit non plus aux joueurs dans le vestiaire. D’ailleurs personne n’a parlé. Le capitaine Benjamin Leroy accepte d’expliquer cette déroute avant de monter dans le car.

"Quand les attaquants ne marquent pas, c’est à la défense de faire le taf."

Benjamin Leroy pointe une nouvelle fois la défense du Tours FC

Et puis il y a un joueur qui ne se fait pas prier pour parler. Youssef Adnane a des choses à dire. Pour lui ce TFC là n’a pas le mental d’un futur promu en Ligue 1 . L’attaquant sait de quoi il parle, il a déjà connu la joie de la montée en Ligue 1 avec Evian. > "C’est un match de relégable. Il faut arrêter de se fixer des objectifs"

Youssef Adnane : Le Tours FC a joué "comme un relégable"

Sur un plan strictement comptable, Tours a bien sûr fait une très mauvaise opération. Cinquième de Ligue 2 à quatre points du troisième Lens (qui compte un match en moins), le TFC a maintenant 10 jours pour oublier ce revers avant la réception de Nancy au stade de la Vallée du Cher. D’ici là, Olivier Pantaloni aura sûrement retrouvé de la voix pour réveiller un vestiaire qui paraissait bien sonné à la fin du match.  

Trois buts, Trois mots 

RAGEANT , parce que le TFC, contrairement à sa dernière sortie face à Châteauroux, est bien entré dans la partie. Quelques minutes d’engagement et puis plus rien. Les joueurs du Gard multiplient les visites dans la surface de réparation tourangelle. La sanction ne tarde pas à venir… sur corner. Une erreur de Leroy, Benmeziane traine par là (1-0, 27e). 

(RE)BOULETTE La nouvelle recrue Bogdan Milosevic était dans les tribunes à Nîmes. Il se sait encore plus attendu. Vincent Gragnic manque une première fois le cadre après avoir mis le feu dans la surface tourangelle. Relance ratée, le ballon lui revient dessus plein axe. Le milieu de terrain nîmois ne se pose pas de question. (2-0, 83e).

CAUCHEMAR  Sept minutes plus tard, sur une énième balle dans le dos de la défense du TFC,  le nouvel entrant Anthony Koura passe entre Fontaine et Guihoata avant d’ajuster Leroy (3-0, 90e).

Partager sur :