Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Voile

Transat Jacques Vabre : comment les marins gèrent-ils l'hygiène à bord ?

lundi 30 octobre 2017 à 11:08 Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Les 76 marins engagés sur la Transat Jacques Vabre 2017 prendront le départ dimanche prochain du Havre. Direction Salvador de Bahia, au Brésil. Et qui dit course au large, dit conditions d'hygiène pas toujours optimale. Reportage.

Comme la plupart des marins, Kito de Pavant se lave essentiellement avec des lingettes, lorsqu'il est en mer
Comme la plupart des marins, Kito de Pavant se lave essentiellement avec des lingettes, lorsqu'il est en mer - Herve Giorsetti - Photo transmise par Bastide-Otio

Le Havre, France

Dernière ligne droite avant le départ de la Transat Jacques Vabre 2017 ! Coup d'envoi de la treizième édition dimanche prochain au Havre, à 13h35. Direction Salvador de Bahia, au Brésil. En attendant, France Bleu Normandie consacre chaque Minute Sport de la semaine à cette mythique course au large. Premier numéro, ce lundi matin, avec cette question : alors que la course dure entre dix jours et un mois, comment les 76 marins gèrent-ils l'hygiène à bord ? Question posée à Kito de Pavant (Bastide Otio - Imoca) et à Samantha Davies ( Initiatives Coeur - Imoca). Reportage de Bertrand Queneutte :

Kito de Pavant : "Ca laisse plutôt à désirer et à l'arrivée, en général, ça ne sent pas très bon"

Samantha Davies : "Dans la Manche, la mer est très froide, on n'a pas envie de prendre un seau et de se le jeter sur sur la tête. Donc on utilise surtout des lingettes"