Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Trois choses à savoir sur le SM Caen et la Coupe de la Ligue

lundi 29 octobre 2018 à 16:44 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le Stade Malherbe de Caen joue en seizième de finale de la Coupe de la Ligue ce mercredi soir à Dijon. Finaliste de l'épreuve en 2005, le club de football normand a depuis eu un peu plus de mal dans cette compétition ces dernières saisons.

Le SM Caen a eu des parcours limités ces dernières saisons en Coupe de la Ligue
Le SM Caen a eu des parcours limités ces dernières saisons en Coupe de la Ligue © Maxppp - Fred Haslin

Caen, France

Le SM Caen se déplace à Dijon pour son entrée en lice en Coupe de la Ligue ce mercredi soir à 21h05. Les Footballeurs caennais tenteront de se qualifier pour le tour suivant tout en préparant la venue de Rennes en championnat trois jours plus tard. L'épreuve, avec son format très particulier, n'a pas souvent souri aux footballeurs caennais ces dernières saisons.

Sortir une Ligue 1

Le tirage n'a pas (une fois encore) gâté les Caennais. Pour la troisième année de suite, ils débuteront la compétition par un déplacement et cette fois ce sera chez une équipe de Ligue 1. Problème : il faut remonter à 2011 pour voir le SM Caen éliminer une Ligue 1 en Coupe de la Ligue (AJ Auxerre).  

Cette saison-là, le club de football normand avait joué pour la dernière fois les quarts de finale de l'épreuve après avoir atteint la finale en 2005.

A noter une statistique positive : sur les sept dernières saisons, le club de football normand a cependant réussi 5 fois sur 7 à franchir au moins un tour.

Faire tourner l'effectif... ou pas

En 2016, à Nancy, l'entraîneur caennais Patrice Garande n'avait pas hésité à changer dix de ses onze titulaires habituels avec une élimination à la clé (2-4).

Son successeur, Fabien Mercadal, souhaite faire souffler certains de ses cadres. Il alignera probablement pour la première fois Erwin Zelazny dans les buts mais sans pour autant chambouler toute son équipe.

"Contre Dijon, vous pourrez le vérifier mais il y aura sur le onze de départ dix ou onze titulaires. C'est à dire dix ou onze joueurs qui ont débuté un match dans la saison en tant que titulaire."

Une belle dotation

Même s'ils sont éliminés d'entrée, les footballeurs caennais empocheront quoiqu'il arrive 385.000 euros. La dotation minimum perçue passe à 582.000 euros s'ils se qualifient pour les huitièmes de finale.

Dijon - SM Caen à suivre ce mercredi soir sur France Bleu