Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Trotignon au GF38 : un nouveau moteur pour viser plus haut

-
Par France Bleu Isère

Depuis quelques semaines, au centre d’entraînement de la Poterne à Grenoble, en Isère, les footballeurs du GF38 semblent plus détendus que d’habitude. L’annonce mi-janvier de l’arrivée de Patrick Trotignon, ancien président du club de football d’Evian (Ligue 1) a rassuré certains joueurs inquiets de l’avenir du club. De quoi renforcer une alchimie qui se confirme mois après mois.

Trotignon au GF38 : un nouveau moteur pour viser plus haut
Trotignon au GF38 : un nouveau moteur pour viser plus haut

C’est un signe de stabilité qui a été envoyé aux footballeurs grenoblois. Accompagné d’investisseurs, Patrick Trotignon serait donc prêt à reprendre en main le club de football isérois assurant ainsi sa survie. Une arrivée discrète puisqu’il ne s’est encore jamais exprimé publiquement à ce propos et n’a pas encore rencontré les joueurs.Cette annonce a donné un nouveau coup de fouet au groupe. Certains joueurs vont devoir redoubler d’efforts pour plaire au nouveau boss du GF38 prévient l’entraîneur. En tout cas, dans le vestiaire, son arrivée n’a pas changé beaucoup de choses. En témoigne cette scène où Salou Galokho enfile des gants de boxe dénichés dans la salle de muscu de la Poterne et vient frapper gentiment Malik Rouag qui répond à des interviews.Les joueurs ont maintenant la certitude de l’ambition du club de la capitale des Alpes à l’image du défenseur Jimmy Giraudon. "On sent que le groupe est soudé et a envie d’atteindre l’objectif d’accession en National. A titre collectif, on serait déçu de ne pas monter cette année ", confiait-il, sur la table de massage, en décembre.Si l’inquiétude pouvait être de mise en début de saison concernant l’avenir du club, ce nouvel horizon qui s’ouvre soulage tout un club. "Cela va nous permettre de travailler plus sereinement. Personnellement, je vais pouvoir me concentrer sur le sportif ", espère le coach Olivier Saragaglia.

L’intégration réussie des recrues

Débarrassé du problème financier, les joueurs n’ont plus qu’à se concentrer sur le terrain et à se serrer les coudes pour arriver à leur objectif.Biagui Kamissoko incarne l’unité qui règne dans les rangs du club alpin. Longtemps absent lors de la première partie de saison, le milieu défensif de 30 ans a tenu à être présent à chaque match au Stade des Alpes. "La présence de chaque joueur est importante pour le collectif, que ce soit à l’entraînement,  même si ce n’est que pour faire des soins, ou en match. Il faut toujours aller supporter ses coéquipiers parce qu’ils en ont besoin. On possède un groupe solidaire, nous essayons de le montrer ", soulignait le Grenoblois avant les fêtes.Une solidarité renforcée par l’arrivée réussie de joueurs d’expérience dans le groupe grenoblois à l’intersaison. Débarqué l’été dernier en provenance de la réserve du Paris Saint-Germain, Malik Rouag, huit buts toutes compétitions confondues, symbolise cette intégration réussie.

"Dès que je suis arrivé, je me suis bien senti. Il règne un super état d’esprit et je suis vraiment content d’être dans ce groupe. J’aime rigoler. On fait du foot quand même ! On vient à l’entraînement avec plaisir ", s’enthousiasme l’attaquant de 31 ans, qui se qualifie volontiers de "déconneur ". "On se taquine énormément à l’entraînement mais quand arrivent les matches, on sait qu’on doit être sérieux et on arrête de rigoler ", tempère Farès Hachi.

 

Reportage : Romain Lantheaume et Colin Côte Edition : Martin Bartoletti

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu