Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Un accord sur le loyer du stade Vélodrome mais surtout un "partenariat global" entre l'OM et la mairie

vendredi 28 juillet 2017 à 15:07 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

Le dernier contrat arrivait à échéance, celui signé sous la présidence de Vincent Labrune. Un nouvel accord est tombé sur le montant du loyer entre l'OM et la mairie de Marseille, pour les 3 prochaines années.

Le Stade Vélodrome (Marseille), géré par Arema. Jusqu'à preuve du contraire.
Le Stade Vélodrome (Marseille), géré par Arema. Jusqu'à preuve du contraire. © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

L'accord est enfin conclu entre l'OM et la mairie de Marseille, pour un nouveau contrat de 3 ans sur le loyer du Stade Vélodrome

"La Chambre régionale des comptes nous a dit "vous devriez demander 8 millions à l'OM en part fixe". Et, grand étonnement, je reçois un document de la Cour .. Nationale des comptes, qui elle dit "3,5 millions". Alors votre collègue Court (Frank McCourt) là-bas aux Etats-Unis il dit "Monsieurs Gaufin il veut me voler!".. ça nous amuse un peu" Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille

En légère augmentation

5 millions de fixe par an, contre 4 jusqu'ici, avec une part variable plafonnée à un loyer total de 9 millions d'euros, en fonction des résultats sportifs, de la billetterie notamment. Voilà ce que stipule le nouvel accord, pour un bail reconductible qui porte sur les 3 prochaines saisons.

"Sur le loyer, la Ville progresse mais ne réalise pas la moitié du chemin. En passant de 4 à 5 millions d’euros, au lieu des 8 préconisés par les experts, ce sont 84 millions d’euros qui manqueront toujours aux finances de la Ville sur la durée du contrat de partenariat. " Benoît Payan, président du groupe socialiste de la ville de Marseille

Mais le club voit aussi plus loin encore. L'OM espère maintenant devenir l'exploitant exclusif du stade Vélodrome. C'est à dire gérer tous les événements qui ont lieu au Vélodrome, 365 jours par an. En lieu et place d'Arema. Sauf qu'il y a un contrat de très longue durée, jusqu'en 2045. (Et Arema verse 11 millions et demi d'euros à la ville chaque année)

"Quand on est organisateur de matchs de foot, on est organisateur de .. spectacles. Le modèle économique d'un club de football c'est aussi celui qui consiste à diversifier ses sources de revenus, en organisant autre chose que des matchs de football" Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM

Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM - Radio France
Jacques-Henri Eyraud, président de l'OM © Radio France - Tony Selliez

La mairie est d'accord, mais c'est donc maintenant à l'OM de savoir convaincre la filiale de Bouygues

Bientôt un musée

Par ailleurs, nouvelle pierre à l'édifice : un musée de l'OM va bien être construit. La mairie devrait d'ailleurs y contribuer à hauteur de 3 millions d'euros. Ce musée est prévu boulevard Michelet, avec un accès direct au stade. Il sera aussi dédié à l'histoire plus générale du stade Vélodrome et aux compétitions qu'il a accueillies (coupe du monde de foot, cyclisme, ou encore boxe et rugby) Ce nouvel équipement va venir enrichir l'offre globale que le club veut proposer à ses supporters. Evidemment pour toujours plus de recettes, de billetterie, et de merchandising

Le Stade Le Cesne mis à disposition de l'OM pour une durée indéterminée

Mais surtout, à partir de la saison prochaine, à partir de 2018, c'est maintenant le stade Le Cesne qui va aussi être mis à disposition du club, dans le 9e arrondissement. Objectif pour l'OM : y installer ses jeunes et son équipe de foot féminin, au moins pour l'entraînement

Des terrains disponibles au stade Le Cesne, ça signifie plus de place aux joueurs professionnels au centre Robert Louis-Dreyfus. Ce qui n'empêche pas les dirigeants du club marseillais de réfléchir encore à trouver un nouveau centre d'entraînement. Avec une priorité : rester proche du Vélodrome. Ce qui semble confirmer la volonté de mettre la main si possible, sur l'hippodrome Borély.

Sur le balcon de la mairie de Marseille de gauche à droite : Jean-Claude Gaudin, Jacques-Henri Eyraud, Roland Blum, Jean-Pierre Foucault, Doiminique Tian, Martin d'Argenlieu et Robert Nazaretian - Radio France
Sur le balcon de la mairie de Marseille de gauche à droite : Jean-Claude Gaudin, Jacques-Henri Eyraud, Roland Blum, Jean-Pierre Foucault, Doiminique Tian, Martin d'Argenlieu et Robert Nazaretian © Radio France - Tony Selliez