Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Un avenir commun pour le Limoges Football Club et la famille Koscielny en Régional 1 ?

jeudi 21 juin 2018 à 6:06 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Et si la famille Koscielny s'investissait dans le Limoges Football Club ? Après avoir aidé financièrement le fabriquant d'accordéon Maugein à Tulle, le footballeur corrézien pourrait faire partie de l'avenir du club. Un avenir encore incertain d'autant que le LFC a été rétrogradé en Régional 1.

Laurent Koscielny, ici en compagnie de François Hollande lors d'un passage à Tulle en 2011, est attaché à sa région d'origine. En 2014, il a aidé financièrement le fabriquant d'accordéon Maugein, basé dans sa ville natale.
Laurent Koscielny, ici en compagnie de François Hollande lors d'un passage à Tulle en 2011, est attaché à sa région d'origine. En 2014, il a aidé financièrement le fabriquant d'accordéon Maugein, basé dans sa ville natale. © Maxppp - Agnès Gaudin

Limoges, France

Le Limoges Football Club pourrait évoluer la saison prochaine en Régionale 1, l'équivalent de la 6e division. C'est en tout cas ce qu'à décidé  la DNCG ce mercredi suite aux récents problèmes financiers du club. Sachant qu'il y avait, avant cette décision, deux projets de reprise dont un est susceptible d’intéresser la famille de l'international français Laurent Koscielny. 

Est-ce que cette rétrogradation administrative remet en cause ces dossiers ? On l'ignore pour l'instant d'autant que des recours sont possibles. Le cas du LFC, en redressement judiciaire, va en plus de cela passer devant le tribunal de grande instance de Limoges ce mercredi 27 juin, avec sur la table, ces deux projets de reprise.

Il y a un projet de cession porté depuis l'été dernier par le clan de Blaise Matuidi, international français aujourd'hui joueur en Italie à Turin. Des échanges ont déjà eu lieu notamment avec la mairie de Limoges. Si il abouti, il fera table rase du passé. Le deuxième projet est porté par des Limousins. Un projet de continuation avec des dirigeants déjà au club.  C'est ce projet qui a été présenté à Bernard Koscielny, le père du footballeur tulliste. 

Un projet basé sur l'intégration sociale, citoyenne et civique

Selon nos informations, il n'a pas encore donné de réponse mais il se montrait intéressé avant la décision de la DNCG. Un projet dans lequel la notion d'intégration sociale, citoyenne et civique aurait une place centrale. L'idée n'étant pas d'atteindre forcément le niveau professionnel, extrêmement coûteux, mais de conforter le club dans son rôle d'acteur majeur du territoire, sachant que le LFC compte déjà 500 jeunes dans ses rangs. La formation y aurait plus que jamais sa place. 

Ces deux projets ont d'ores et déjà reçu une lettre d'attention de la mairie de Limoges qui soutiendra de toute façon celui qui sera retenu, même si la ville a quand même déposé des réserves pour l'un des deux dossiers. C'est maintenant au tribunal de grande instance de trancher.