Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un joueur de football suspendu douze ans pour avoir agressé un arbitre sarthois

-
Par , France Bleu Maine

La commission de discipline de la Ligue de football des Pays-de-la-Loire a suspendu un joueur angevin de 17 ans pour douze ans. Cette sanction exemplaire fait suite à l'agression d'un arbitre sarthois, lors d'un match U18, le 15 février 2020.

Lucas Robin a décidé de reprendre l'arbitrage dès que les matchs de foot recommenceront. (image d'illustration)
Lucas Robin a décidé de reprendre l'arbitrage dès que les matchs de foot recommenceront. (image d'illustration) © Maxppp - /NCY

Il ne pourra plus être licencié dans un club, ni jouer de match officiel pendant douze ans. Autant dire que la carrière de ce footballeur angevin de 17 ans est terminée. La commission de discipline de la Ligue de football des Pays-de-la-Loire sanctionne ainsi l'agression d'un arbitre sarthois, Lucas Robin, le 15 février 2020. "Je trouve que la sanction est totalement appropriée par rapport à ce qu'il s'est passé", explique cet homme de 20 ans originaire de Guécélard.

Alors qu'il arbitrait la rencontre U18 entre Le Mans Villaret et La Vaillante d'Angers, Lucas a été pris à partie par un joueur angevin à qui il venait de mettre un carton rouge. Le jeune homme lui a donné un coup de poing au visage, avant de le frapper au sol. "J'ai dû porter un minerve pendant deux semaines après, j'avais mal à la mâchoire pendant une semaine", se souvient l'arbitre. "J'ai dû aussi voir un psychologue spécialisé dans le sport, parce que j'étais un peu traumatisé par ce qu'il s'est passé et je ne savais pas si je pouvais reprendre l'arbitrage", confie-t-il.  Ses trois séances avec le thérapeute l'ont décidé à reprendre l'arbitrage dès qu'il le pourrait

L'agresseur "n'a rien à faire dans une enceinte de football"

Le président de la Ligue régionale, Gérard Loison, salue cette sanction de la commission de discipline, même s'il ne commente jamais ce type de décision. "Je pense que les actes commis sont inqualifiables", souligne-t-il. "C’est une sanction lourde, qui plus est parce qu’elle s’adresse à un jeune, mais il fallait un geste exemplaire de la part de ceux qui appliquent les textes qui nous régissent. Il [l'agresseur] n'a rien à faire dans une enceinte de football." 

Le président tient tout de même à rappeler qu'il y a "extrêmement peu de gestes comme ça dans le football." Un point sur lequel Lucas Robin n'est pas d'accord. "Depuis deux ans, les mentalités des jeunes footballeurs changent. Il y a beaucoup plus de contestation. On met beaucoup plus de cartons rouges pour contestation et pour des mots", détaille le jeune arbitre sarthois. C'est pour cela qu'il souhaite à présent arbitrer seulement les matchs de seniors.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess