Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Un OM-Lyon pimenté comme rarement !

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse

L'OM-Lyon qui clôt la 13e journée de Ligue 1 ce dimanche (21h, à vivre sur France Bleu Provence) est plus qu'une affiche. Le retour de Rudi Garcia dans un Vélodrome bondé et le plus grand tifo du monde déployé avant la rencontre vont animer une soirée très attendue.

Le retour de l’entraîneur Rudi Garcia au Vélodrome, six mois après avoir quitté l'OM, va pimenter cet OM-Lyon
Le retour de l’entraîneur Rudi Garcia au Vélodrome, six mois après avoir quitté l'OM, va pimenter cet OM-Lyon © Maxppp - Richard MOUILLAUD

Marseille, France

Un retour très très attendu, des piques inattendues, un spectacle d'avant-match unique et, accessoirement, la possibilité pour l'OM d'éloigner (à 6 points) un concurrent direct devenu son vrai rival cette dernière décennie. Le nouvel olympico qui se présente devant les 65 000 spectateurs du Vélodrome ce dimanche soir s'annonce bouillant. Car il ne peut se résumer à une opposition "qui vaut trois points comme les autres matches".

Entre le come-back de Rudi Garcia, désormais technicien rhodanien, six mois après avoir été coach bucco-rhodanien, et pendant près de trois ans, le gigantesque tifo préparé par les groupes de supporters de l'OM et le club et l'énorme rivalité entre les deux clubs, ça promet.

D. Payet: "Il y a quelques mois, on recevait Lyon, et au vue de sa causerie sur les joueurs lyonnais, les supporters et le président lyonnais, ca fait bizarre qu'il postule trois mois après pour ce club-là."

A croire qu'en bon réunionnais, Dimitri Payet n'a pas trouvé le contexte assez épicé. L'ailier marseillais en a rajouté du piment, mettant une grosse pression sur Rudi Garcia, son ancien mentor. 

_"_Ça fait bizarre de le voir dans le camp d'en face. Il y a quelques mois (en mai dernier), on recevait Lyon, et au vue de sa causerie sur les joueurs lyonnais, les supporters et le président lyonnais, ça fait bizarre qu'il postule trois mois après pour ce club-là. Mais il a bien fait, car il y est. Je ne veux pas entrer dans les détails, mais je n'aimerais pas qu'il parle de nous comme ça, a lâché Payet, dont la relation avec Rudi Garcia, comme pour d'autres olympiens, s'est mal terminée. Il ne faut pas que l'on mette nos sentiments dans un match comme-ça, car cela pourrait nous faire déjouer. Il faut que l'on mettre ça dans un coin de notre tête uniquement pour se booster."

Dimitri Payet sera l'un des marseillais très motivés à l'idée de recroiser Rudi Garcia - Maxppp
Dimitri Payet sera l'un des marseillais très motivés à l'idée de recroiser Rudi Garcia © Maxppp - Sébastien Muylaert

Un Vélodrome plein et un tifo gigantesque pour les 120 ans du club

Les joueurs de l'OM qui pourront aussi compter sur le soutien de leurs supporters. Le stade Orange Vélodrome sera bondé, près de 65.000 personnes, sans fans lyonnais, interdits de déplacement. 

Surtout, on va assister à un moment unique: le plus grand tifo, cette animation d'avant-match, jamais proposé au Vélodrome. Un spectacle préparé depuis de nombreuses semaines, on évoque 200 heures, par les groupes de supporters et le club. L'idée de ce tifo est venue des fans, pour fêter les 120 ans de l'OM, la facture est réglée par le club.

Les supporters de l'OM qui ont prévu de se retrouver dès 17H00, au David, devant la plage du Prado, pour marcher et arriver en cortège au Vélodrome.

Enfin le match référence attendu par l'OM ?

Comme dirait l'autre, tout est réuni pour un grand match. Un soir pour que l'OM sorte son match référence, cher à tout entraîneur, afin de savoir réellement ce que son équipe a dans le ventre?

André Villas-Boas veut "une continuité de résultats"

"Si tu gagnes, oui, on parlera d'un match référence, débute André Villas-Boas. Mais reste à savoir comment tu le gagnes. Si on ne fais rien et que l'on marque à la fin, tu a gagné contre Lyon, mais que reste-t-il? Le plus important est de trouver une régularité de résultats annonce l’entraîneur de l'OM. On la cherche encore et cette régularité manque à beaucoup d’équipes cette saison. On a fait un très beau match contre un autre rival (succès 2-1 contre Lille) et maintenant, on veut enchaîner contre un rival direct. C'est important pour la confiance, pour l'histoire entre les deux équipes et cela peut nous donner un coup de boost après un mois d'octobre compliqué."

Sakaï absent à l'OM, Depay à Lyon

Car l'histoire des olympicos donne des sueurs froides aux supporters marseillais. Sur les 17 dernières oppositions entre marseillais et lyonnais en Ligue 1, l'OM ne compte qu'un succès (4-2 en mai 2014).

Composition probable de l'OM: Mandanda (cap) - Sarr, Alavaro Gonzalez, Caleta-Car, Amavi - Rongier, Kamara, Sanson - Germain, Benedetto, Payet.

OM-OL est à vivre dès 20h sur France Bleu Provence au cours d'une émission spéciale !

Choix de la station

France Bleu