Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Un périple en auto-stop pour visiter les stades de Premier League

Seriez-vous prêt à visiter les 20 stades de Premier League, le championnat de foot anglais, en moins de deux semaines et le tout en auto-stop ? C'est le défi fou que s'est lancé Mathieu Faurie, un étudiant lannionnais originaire de Laval. Armé d'un sac à dos et une tente, il est parti à l'aventure.

Pour ses déplacements, Mathieu a tout fait en auto-stop.
Pour ses déplacements, Mathieu a tout fait en auto-stop. - Mathieu Faurie

Bretagne, France

À quelques jours du départ, Mathieu n'était pas encore sûr de prendre le départ. Il le dit lui-même, il est parti sur un coup de tête. La préparation s'est avérée être plutôt express. Et sur son dos pendant une dizaine de jours, le strict minimum. "J'avais déjà un bon sac de randonnée, puis je me suis acheté une tente pas chère qui était facilement pliable, explique Mathieu. Et ensuite j'avais le reste, un matelas gonflable et un duvet. J'ai rempli mon sac avec le plus de vêtements possibles, et j'étais prêt."

Des championnats de football, il en existe dans tous les pays. Mais c'est en Angleterre qu'il voulait aller, et pas ailleurs. Tout d'abord, car Mathieu a une passion de l'Angleterre qu'il développe depuis tout petit, notamment avec l'univers d'Harry Potter. Mais aussi car pour lui, le football anglais a quelque chose de spécial, qu'on ne retrouve pas ailleurs. "C'est un pays plus petit que la France mais qui est beaucoup plus condensé en clubs, et notamment en clubs professionnels, développe-t-il. Ce qui fait que là-bas, il y a une grande rivalité locale et régionale, et ça en fait un football très compétitif."

"Il m'a alors proposé de poser mon matelas dans sa chambre pour la nuit"

Revenu le 25 août en France, sans avoir vu de match, ce sont surtout les rencontres qu'il a pu faire qui l'ont marqué. Car même s'il est parti tout seul, il l'a rarement été. Aux abords des stades ou dans des bars qui diffusent les matchs, il a eu l'occasion de rencontrer de nombreux supporteurs anglais. Il se souvient d'une personne rencontrée dans une petite station balnéaire sur la côte sud. "Il m'a emmené jusqu'à Brighton, alors qu'il était très tard. Quand il m'a demandé où je dormais, je lui ai parlé de mon idée de planter ma tente dans un parc, raconte Mathieu. Et quand on a vu qu'à Brighton il n'y a que des hôtels de luxe, on s'est dit que ça allait être compliqué. Il m'a alors proposé de poser mon matelas dans sa chambre pour la nuit."

Et comme dans toute aventure, il y a des hauts, et des bas. L'auto-stop au quotidien et le camping sauvage n'ont pas toujours été faciles. "Il y a des moments où je n'étais pas pris en stop. J'avais l'impression de faire les bons choix, mais en même temps je m’emmêlais dans mes décisions d'itinéraires, se souvient le fan de foot.  _Je me disais que je n'allais pas m'en sortir_, et puis après je pensais au fait qu'il fallait manger et mettre la tente pour anticiper la pluie, la nuit." Mathieu précise aussi que ces moments de doute et de "blues" n'ont vraiment été importants s'il compare à tout ce qu'il a vécu.

Et en plus de tout cela, il a produit chaque jour une vidéo YouTube sous forme de mini-reportage. Un véritable défi dans le défi. "Je n'étais pas sûr de pouvoir faire une vidéo convenable par jour, et grâce à une petite application, ça m'a permis de filmer avec mon téléphone. Et je suis content car j'ai réussi à aborder tous les thèmes que je voulais dans chaque vidéo, et surtout d'avoir réussi à en faire une par jour, c'était le plus important.

Un moyen pour que ses proches, mais pas que, puissent suivre sa progression. Plusieurs français fans de football anglais lui ont envoyé des messages de félicitations. 

Choix de la station

France Bleu