Football

Un supporter nancéien à la Fédération française de football ?

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine lundi 19 septembre 2016 à 5:00

Stéphane Lamaix, président des Socios Nancy, va faire campagne pour la FFF
Stéphane Lamaix, président des Socios Nancy, va faire campagne pour la FFF © Radio France - Cédric Lieto

Un supporter de l'AS Nancy Lorraine est candidat à l'élection du président de la Fédération française de football en mars prochain. Stéphane Lamaix défend l'idée d'une plus grande place accordée aux supporters dans les instances du football et au sein des clubs.

Un Lorrain candidat à l'élection présidentielle de la Fédération française de football ! Et ce n'est pas forcément celui que l'on croit. On ne sait pas encore si Jacques Rousselot, le président de l'AS Nancy Lorraine, se présentera si son ami Noël Le Graet ne le fait pas. En revanche, le Dombaslois Stéphane Lamaix, président de l'assocation Socios Nancy sera de la partie.

Lancer des débats

Ce supporter de l'AS Nancy Lorraine fait partie de la liste lancée par le conseil national des supporters "pour plus de transparence" dans le football tricolore. L'élection a lieu au mois de mars prochain.  Une candidature de témoignage explique Stéphane Lamaix mais qui doit lancer de vrais débats car selon lui, les supporters sont les grands absents du milieu du football :

On ne les trouve nulle part, que ce soit dans les conseils d'administration des clubs ou dans les instances nationales."

Stéphane Lamaix milite pour que les supporters possèdent un siège au conseil d'administration des clubs professionnels par exemple.

Des tarifs populaires ?

Stéphane Lamaix le sait déjà, il ne siègera jamais au bureau de la fédération française. Aucune chance d'être élu mais il espère que certaines propositions seront reprises par les autres candidats : 

A Nancy, on a la chance d'avoir des tarifs attractifs mais dans d'autres stades comme au PSG, les tarifs ne sont pas attractifs pour toutes les bourses. Donc nous, ce que l'on voudrait faire, c'est proposer aux clubs de réserver un quota de places à un tarif dit populaire."

Stéphane s'apprête donc à faire campagne jusqu'au mois de mars, des tables rondes vont etre organisées. Une galère certes, mais d'abord un passion. Reste à franchir un obstacle pour véritablement se présenter : trouver trois femmes possédant une licence dans un club de football et disponibles pour faire campagne.

Partager sur :