Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Une relégation en National serait synonyme de disparition pour Le Mans FC

Par

Claude Hervé, le porteur du projet de reprise, le confirme : si Le Mans FC ne se maintient pas en Ligue 2, les investisseurs jetteront l'éponge.

lemans sanson
lemans sanson

Il ne reste qu'un infime espoir pour Le Mans FC. Il faudrait un miracle pour qu'il se maintienne en Ligue 2, vendredi soir, à l'issue de la dernière journée. En clair, il doit battre Lens et espérer que dans le même temps, Laval perde, à domicile, contre Châteauroux.

Publicité
Logo France Bleu

Et si ce miracle ne se produit pas, Le Mans FC disparaitra ! Claude Hervé, le porteur du projet de reprise le dit une nouvelle fois : si le club est relégué en National, les investisseurs jetteront l'éponge, ce qui entrainerait le dépôt de bilan du Mans FC avec de lourdes conséquences. 300 emplois directs ou indirects seraient menacés. Il y a les salariés du club (les joueurs et le personnel administratif), les prestataires (les hôtesses, les traiteurs, etc.) et la société de sécurité, MTG, qui mobilise une centaine de personnes à chaque match à domicile.

La question du MMArena viendrait agiter le monde politique : en cas de disparition du Mans FC, la ville du Mans devra payer des indemnités à Le Mans stadium, la société qui gère le stade. Des négociations vont s'engager avec le maire, Jean-Claude Boulard, mais la facture pourrait être lourde pour le contribuable manceau : peut-être plusieurs dizaines de millions d'euros.

Il y a aussi le contrat de naming passé avec les MMA qui se sont engagées à verser un million d'euros par an pendant dix ans à Le Mans stadium pour donner leur nom au stade. C'est aussi un manque à gagner médiatique pour la ville et le département. Un club de foot c'est une vitrine, même si depuis plusieurs mois, l'image du Mans FC est largement écornée par ses problèmes financiers.

loading
loading

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu