Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Une saison de Ligue 2 à vingt-deux clubs (avec Le Mans et Orléans) ? La FFF tranche mercredi

-
Par , France Bleu Orléans

Le Mans FC et l'US Orléans publient un nouveau communiqué commun à propos de la prochaine saison en Ligue 2. Les deux clubs, avant-dernier et dernier du championnat, attendent la décision de la fédération française de foot mercredi, pour savoir s'ils peuvent se maintenir (avec une L2 à vingt-deux).

Locaux de l'US Orléans, au stade de la Source
Locaux de l'US Orléans, au stade de la Source © Radio France - Johan Gand

Après avoir publié un premier communiqué commun le 9 mai dernier, pour militer en faveur d'un championnat de Ligue 2 à vingt-deux clubs, le Mans FC et l'US Orléans récidivent ce lundi (communiqué publié sur le site de l'USO).  Les deux clubs annoncent que le comité exécutif de la FFF (fédération française de football) se réunit ce mercredi. 

Réunion décisive mercredi

Le Mans et Orléans précise que cette instance "se saisit de la décision de la dernière assemblée générale de la Ligue de football professionnel (LFP) de jouer le championnat de Ligue 2 à vingt-deux clubs lors de la saison 2020/2021".

La FFF suivra-t-elle la décision de la LFP ?

Rappelons que, le 20 mai dernier, l'assemblée générale de la LFP a voté (à 57% des voix) pour une saison de L2 à vingt-deux clubs (et pas vingt habituellement), ce qui permettrait de sauver de la relégation le 19ème (Le Mans) et le 20ème (Orléans). 

Mais c'est bien la FFF qui a le dernier mot et qui validera ou non cette décision de la Ligue. Or, le président de la fédération française de football, Noël Le Graët, avait exprimé publiquement (avant l'AG de la Ligue) son opposition à une Ligue 2 à vingt-deux clubs (par équité avec les autres championnats arrêtés pour cause d'épidémie, où des relégations ont lieu malgré tout, en Ligue 1 comme au niveau amateur)

Dans le respect des règlements"

Thierry Gomez, président du Mans FC, et Philippe Boutron, président de l'US Orléans, ajoutent : "nous attendons dans le respect des règlements et dans l’intérêt supérieur du football la décision de la FFF, que nous vous communiquerons dès que nous en aurons connaissance."

Une façon de rappeler que le règlement de la Ligue 2 permet un passage à vingt-deux clubs. Philippe Boutron, conscient de la position de Noël Le Graët avait confié la semaine dernière sur France Bleu Orléans : "je comprends ses réticences, parce qu'il défend l'exemplarité. Si on a jugé, nous, qu'on avait de bonnes raisons, je pense que tous les clubs qui ne peuvent pas monter ou qui descendent, à tous les niveaux, peuvent dire également qu'ils ont de bonnes raisons. Donc je comprends que son souci soit de préserver l'uniformité des décisions. Mais dans notre cas, il y a une chose très importante : la convention entre la FFF et la LFP prévoit la possibilité de passer à 22 clubs en Ligue 2, ce qui n'est pas le cas en Ligue 1."

On a besoin d'Orléans en Ligue 2"

Par ailleurs, ce lundi, dans La République du Centre, le président de la Ligue de football du Centre Val-de-Loire (émanation de la fédération), indique avoir échangé avec le président de la FFF, en même temps que son homologue des pays-de-la-Loire pour défendre le maintien d'Orléans et Le Mans en Ligue 2 : "on a besoin de l'USO en Ligue 2", explique Antonio Teixeira.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu