Football

VAFC : le ras-le-bol du président Jean-Raymond Legrand

Par Pascale Thiebold, France Bleu Nord mercredi 23 avril 2014 à 7:37

Jean Raymond Legrand, le président du VAFC, le club de football de Valenciennes
Jean Raymond Legrand, le président du VAFC, le club de football de Valenciennes © Didier Crasnault - MaxPPP

Le club de football de Valenciennes est en très mauvaise posture en cette fin de saison et la descente en Ligue 2 se profile. Président du club depuis 2011, Jean-Raymond Legrand avoue aujourd'hui son découragement et son intention de ne plus combler les déficits avec son argent personnel. Il a déjà injecté 13 millions d'euros dans le club et cherche des investisseurs, collectivités ou entreprises.

Jean Raymond Le grand ne veut plus mettre un sou dans le club de Valenciennes, menacé de relégation en Ligue 2.  Invité de France Bleu Nord, le président du VAFC s'explique : « Il y a une limite et je pense que la limite est largement dépassée. Je ne vois pas un président de club aujourd’hui qui mettrait 13 millions d’euros dans un club sur ses fonds personnels. On ne peut pas gérer un club tout seul. J’ai tenu à bout de bras ce club qui devait tomber déjà il y a cinq ans. Il faut des retours un jour et trouver des solutions à coté. Il y a des administrations et des collectivités qui peuvent le faire »

Pas de situation inquiétante

« Non. Je ne vois pas pourquoi tout le monde s’affole aujourd’hui » , affirme Jean Raymond Legrand. « Il n’y a pas de situation inquiétante. Je tire la sonnette d’alarme en disant qu’il faut qu’on se réunisse et qu’on fasse des choses pour Valenciennes. Je ne vois pas pourquoi tout le monde s’affole. Ce n’est pas la panique à bord. On a un budget qui peut être à l’équilibre avec la vente d’un joueur qui est en cours. On n’est pas en péril tout de suite. Mais moi je regarde vers l’avenir » .

L'avenir du club en ligue 1 ou en ligue 2

« Moi je crois toujours à la ligue 1 et j'y croirai jusqu'au dernier moment » , assure le président du club de Valenciennes. Des contacts ont déjà été pris avec des partenaires. Jean Raymond Legrand recherche aussi bien des petits que des gros investisseurs. « J’ai pas attendu pour nouer des contacts. Les investisseurs préféreraient la ligue 1. Je les comprends mais ce n’est pas parce qu’on est en ligue 2 dans un mois que tout est foutu. Bien au contraire, on peut redémarrer en ligue 2 pour remonter très vite » .

Un départ du club est possible

« Si un investisseur arrive, je suis ouvert à toute discussion » , ajoute Jean Raymond Legrand, chef d'entreprise à la tête du club depuis l'été 2011. « Je veux que le club de Valenciennes grandisse, survive et vive de mieux en mieux. Si c’est sans moi je verserai une petite larme mais je l’accepterai puisque ce sera pour soutenir le club » .

L'invité de FB Nord - jean raymond legrand