Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : FC Nantes : saison 2017-2018

Valentin Rongier : "Pour l'instant, je me sens bien au FC Nantes, on verra par la suite"

vendredi 21 juillet 2017 à 18:08 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

Après une très bonne saison avec le FC Nantes, Valentin Rongier a suscité l'intérêt d'autres clubs cet été. Mais le milieu de terrain de 22 ans a choisi de rester dans son club formateur. Il entend "être encore plus décisif" chez les Canaris.

Valentin Rongier, à la Jonelière, ce vendredi
Valentin Rongier, à la Jonelière, ce vendredi © Radio France - Antoine Denéchère

Nantes, France

Les footballeurs nantais se sont envolés ce vendredi pour l'Allemagne, où ils affrontent ce samedi à 15h00 le FC Ingolstadt 04 (D2 allemande) en match amical. Ils joueront ensuite en Angleterre mardi (à Hull City) puis recevront les Italiens du Genoa, samedi 29 juillet à La Roche-sur-Yon, avant la reprise officielle du championnat de Ligue 1 en août. Valentin Rongier s'est confié à France Bleu Loire Océan juste avant cette série de rencontres.

Le milieu de terrain, qui entame sa dix-septième saison chez les Canaris, à seulement 22 ans, a "écouté les intérêts de certains clubs" pour lui durant l'intersaison (notamment le FC Porto), ce qui lui a "fait plaisir". Mais Valentin Rongier n'a "rien envisagé du tout" et ne s'est "pas penché sur le sujet". Et il ajoute : "pour l'instant, je me sens bien à Nantes, on verra par la suite !"

Valentin Rongier aurait-il pu quitter Nantes en fin de saison dernière ?

C'est vraiment très agréable de travailler aux côtés de Ranieri"

Valentin Rongier avait "explosé" sportivement avec le coach portugais Sergio Conceiçao qui avait affirmé que le jeune milieu n'était "pas inférieur à Marco Verratti", le prodige italien du PSG. Mais le jeune Canari, qui fut le meilleur tacleur de tous les grands championnats européens, se sent bien avec le nouvel entraîneur du FCN. "Il est très professionnel, rigoureux, on retrouve des similitudes d'ailleurs entre le staff portugais et le staff italien", explique Rongier, à propos de Claudio Ranieri, arrivé fin juin sur les bords de l'Erdre : "il est vraiment très accessible, très proche des joueurs, il nous donne beaucoup de conseils. C'est vraiment agréable de travailler à ses côtés."

Si on veut faire aussi bien ou encore mieux, il faudrait qu'on se renforce"

Après plusieurs départs, notamment Harit, Riou, Vizcarrondo, et seulement deux arrivées (Joris Kayembe, blessé et probablement indisponible pour plusieurs mois Chidozie Awaziem), le FC Nantes a-t-il un effectif suffisamment étoffé pour entamer la saison ? Valentin Rongier semble en douter : "on peut faire de belles choses avec ce groupe, qui a des qualités, mais si on veut espérer faire aussi bien ou encore mieux, il faudrait qu'on se renforce", explique-t-il alors que le FCN vient de terminer 7ème du championnat.

Valentin Rongier, lors de FC Lorient - FC Nantes, le 29 avril 2017 - Maxppp
Valentin Rongier, lors de FC Lorient - FC Nantes, le 29 avril 2017 © Maxppp - Ouest-France

Concernant la saison 2017/2018 qui débute par un déplacement à Lille le 6 août, pour la première journée de Ligue 1, Valentin Rongier explique que ni le président Waldemar Kita, ni le coach, n'ont encore fixé d'objectifs : "on y verra plus clair après les trois matches amicaux en une semaine." Le Nantais s'est, en revanche, déjà fixé des objectifs personnels : "être toujours aussi disponible [dans le jeu] et ne pas me blesser, parce que c'est surtout ça qui m'a permis d'enchaîner les matches et les bonnes performances". Et, perfectionniste, le milieu de terrain, auteur de deux buts la saison dernière, ajoute qu'il veut "être encore plus décisif" : "même si ce n'est pas forcément mon premier rôle, il faut que j'essaie d'ajouter ça à mon bagage."

Deux minutes avec Valentin Rongier : quel objectif pour le FC Nantes en 2017/2018 ?